Théâtre-Cinéma-Télévision

josep

 

Un film d'animation de Aurel 

Le film a fait partie de la Sélection Officielle Cannes 2020

Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barcelone à New York, l'histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et artiste d'exception.

  • Sortie, le 30 septembre 2020.
  • Mais pour les Parisiens, avant première le 22 septembre à 20h00 au cinéma L'ARLEQUIN (76 Rue de Rennes, 75006 Paris), en présence du réalisateur et de l'équipe du film

La bande annonce

  Dans Wikipedia, la biographie de Josep Bartoli (extrait) :

En 1936 ce catalan fonde le syndicat des dessinateurs puis, pendant la Guerre d'Espagne, devient commissaire politique du POUM. Après l'effondrement de la République il est incarcéré dans un camp en France, où il continue de dessiner. Il échappe à la Gestapo.

Après 1943, Josep Bartolí part au Mexique où il devient l'amant de Frida Kahlo, avant de s'installer aux États-Unis, où il fréquente Rothko, Charles Pollock, Kline et De Kooning, et dessine dans la revue Holliday, dans le supplément Reporter du Saturday Evening Post. En France, il illustre de nombreux ouvrages pour le Club français du livre.

Il est également un peintre et un créateur de collages.

Le Grand Cahier

 

Du 30 août au 7 octobre 2020 au Dimanche à 20h, lundi, mardi et mercredi à 21h, Théâtre Manufactures des Abesses - 7 rue Véron (75018 Paris)

Une pièce d'Agota Kristof, mise en scène et interprétation Valentin Rossier

À la campagne, en temps de guerre. Abandonnés à eux-mêmes, à la faim et au froid, deux jeunes enfants – des frères jumeaux – vont tenter de vaincre, à travers l’exercice quotidien de la douleur reçue ou infligée, tout ce qui fait mal, et vont consigner, dans un « grand cahier », la liste de leurs progrès.

Extrait d'un message reçu

"...Valentin Rossier, le metteur en scène suisse, s'exporte à Paris le temps d'une série de représentation de son adaptation du Grand Cahier, chef d'oeuvre d'Agota Kristof.

Avez-vous lu ce roman? Il est beau et terrible. Deux enfants s'exercent à supporter la cruauté et le violence de la guerre qui fait rage. Abandonnés à eux-mêmes, ils restituent quotidiennement ces exercices dans un cahier, tentant d'être le plus précis possible. C'est une chute hors de l'humain, dans une langue ciselée... 

Pour les premières représentations, du 30 août au 9 septembre, bénéficiez de places à 12€ en réservant soit par retour de mail, soit sur notre site avec le code MANUF...."

La promesse de l'aube

 

Du mardi 20 octobre 2020 au samedi 9 janvier 2021, un des grands chefs d'oeuvre de Romain Gary au Théâtre de Poche Montparnasse -75 Boulevard du Montparnasse, 75006 Paris

Auteur : Romain Gary
Artistes : Stéphane Freiss
Metteur en scène : Stéphane Freiss

Ce roman autobiographique puissant et bouleversant est le récit de la relation passionnelle et profonde qui unit l'écrivain et sa mère durant toute leur vie. D'abord en Lituanie où naquit Romain Gary et à Varsovie, puis à Nice où ils s'exilèrent en 1927, ensuite durant les études de droit de Gary à Paris, enfin durant la Seconde Guerre mondiale où Gary vécut ses aventures les plus glorieuses.

La beauté du livre est dans la richesse des sentiments d'amour qui lia les deux êtres et dans la force du récit épique de la vie aventureuse de l'écrivain.

Le Square

 

Du mercredi 9 septembre 2020 au dimanche 8 novembre 2020 une pièce de Marguerite Duras, au Théâtre Le Lucernaire -53 rue Notre-Dame-des-Champs, 75006 Paris

Auteur : Marguerite Duras
Artistes : Dominique Pinon, Mélanie Bernier
Metteur en scène : Bertrand Marcos

Un après-midi, dans un square, une bonne à tout faire et un voyageur de commerce commencent à discuter. Tout semble les opposer, elle est jeune et pleine d'espoir, celui de se marier notamment, tandis qu'il est d'un âge bien plus avancé, et n'espère plus grand-chose.

Cependant, malgré leurs différences, à l'écoute l'un de l'autre, une véritable rencontre a lieu entre ces deux êtres singuliers, ces deux solitudes dont les chemins étaient peut-être finalement faits pour se croiser.

Exils intérieurs

 

Du 1 au 5 octobre 2020, une pièce d'Amos Gitaï, au Théâtre des Abesses (31, Rue des Abbesses 75018 Paris)

Conversation imaginaire entre Albert Camus, Rosa Luxemburg et Thomas Mann.

Associant extraits musicaux, projection d’images et lecture de textes, Exils intérieurs est un dialogue imaginaire entre Albert Camus, Rosa Luxemburg et Thomas Mann au sujet de la position de l’artiste lorsqu’il est confronté à l’oppression. En 1936, Thomas Mann vit en Suisse en exil volontaire depuis maintenant trois ans. Mais il n’a absolument rien dit publiquement concernant la politique. Il a de même refusé de participer au Congrès des écrivains pour la défense de la culture, bien que son frère Heinrich y ait pris un rôle prépondérant. Parce qu’il est sans doute l’écrivain allemand le plus éminent de son époque, et probablement le plus estimé des écrivains du monde, il a été soumis à des pressions des deux camps pour prendre position. Les nazis l’ont supplié de rentrer chez lui et ont largement laissé entendre que ses idées inconcevables sur la liberté seraient ignorées s’il disait un mot aimable sur le Chef. Les antifascistes ont insisté pour qu’il se joigne à eux et l’ont malmené pour ne pas couper les derniers liens qui le liaient à l’empire d’Hitler. Néanmoins, il a gardé le silence