Sons-Vidéos

Des présentations, des conférences, des émissions télé ou radio, ...

“Au bonheur des lettres”

 

Retrouver le spectacle « Au bonheur des lettres » du lundi 28 mars 2022 sur France Inter, en direct et en public depuis le théâtre de la Porte Saint-Martin, présenté par Augustin Trapenard.

France Inter, La Bande Spectacle et Auguri Lettra a présenté un spectacle unique et caritatif au profit de « Bibliothèques Sans Frontières ».

Inspiré des soirées caritatives anglaises « Letters Live », véritable institution outre-Manche, le concept du spectacle arrive pour la première fois en France avec « Au bonheur des lettres ».

Depuis 2014, Benedict Cumberbatch, Nick Cave ou encore Jude Law ont lu ces lettres dans des lieux et festivals prestigieux et atypiques : le Hay Festival, le Edinburgh International Festival, le Wilderness Festival ou le Royal Albert Hall, mais aussi la jungle de Calais ou la prison de Brixton.

« Au bonheur des lettres » propose ainsi de réunir Virginie Ledoyen, Bertrand Belin, Zabou Breitman, Vincent Dedienne, Helena Noguerra, Frédéric Beigbeder, Charles Berling, Dani, Dorothée Gilbert, Antoine Leiris, Vincent Macaigne et d’autres invités encore pour partager la lecture des plus belles correspondances écrites par des personnalités du monde littéraire, musical ou historique telles que Marcel Proust, Erik Satie, Victor Hugo, Virginia Woolf, Frida Kahlo, Mozart ou Simone de Beauvoir.

L’ensemble des bénéfices de cette soirée exceptionnelle sera reversé à l’ONG Bibliothèques sans Frontières, qui se bat pour l’accès à la culture et l’alphabétisation et pour ses actions en Ukraine.

 

Bron écrit son histoire de la littérature contemporaine

 

Les rencontres 2022 en (ré)écoute

Revivez toute l'édition 2022 (également 2021, 2020 et 2019) en (ré)écoutant les rencontres enregistrées pendant le festival du mercredi 9 au dimanche 13 mars. Au total plus de 50 heures de discussions, d'échanges et de débats autour de la littérature contemporaine.

Au nom de Safia

 

Une série de Safia Kessas, produite par Juliette Livartowski et réalisée par Quentin Bresson

Alors qu’on célèbre cette année les 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, et pour raconter cette histoire du brouillage mémoriel, de cette non-transmission de l’histoire, des non-dits, ou des effacements de mémoire, Safia part à la recherche de sa propre histoire familiale pour contrer la transmission des silences et faire éclore la vérité, parfois contre les versions officielles de l’Histoire.

Portraits

 

"PORTRAITS", le podcast de la revue LIRE - LE MAGAZINE LITTERAIRE qui retrace chaque semaine la vie des grands noms de la littérature. Chaque portrait dure de 8 à 15 minutes.

Leïla Slimani en grand entretien vidéo : “Je suis une menteuse patentée”

 

Une vidéo de TELERAMA avec Leïla Slimani (10/03/2022)

Alors que “Regardez-nous danser”, le deuxième tome de la trilogie familiale, vient de paraître, l’écrivaine nous parle de son processus de création littéraire, très instinctif, et de son rapport très distancié avec le réel. Un entretien qui nous emmène dans le tourbillon du romanesque.

Le récit de la guerre d'Algérie par ceux qui l'ont vécue

 

Après le livre, après les émissions télé, voici le DVD à partir du 15 mars 2022

Une série documentaire de Raphaëlle Branche et Rafael Lewandowski - Réalisation : Rafael Lewandowski - Narration : Lyna Khoudri

Six épisodes :

1. Crépuscule colonial
2. L’insurrection algérienne
3. Terrorismes et guérilla
4. « Je vous ai compris »
5. « Algérie algérienne »
6. L’indépendance

"Ils sont civils algériens, Français d’Algérie, appelés du contingent, engagés et militaires de carrière français, militants indépendantistes du FLN et du MNA, combattants de l’ALN, intellectuels et étudiants, réfractaires, personnels de l’administration française en Algérie, membres de l’OAS, supplétifs de l’armée française, porteurs de valise… Tous et toutes n’avaient livré jusqu’ici qu’une parole retenue, rare.

Pour retracer chronologiquement ces années de conflit, En guerre(s) pour l’Algérie met en relation les vies de tous ces témoins et confronte leurs perceptions des événements et leurs émotions. En tissant leurs paroles avec de nombreuses archives, parfois inédites, cette série propose aux spectateurs une immersion dans un récit d’histoire mais surtout dans une expérience humaine de la guerre. Leurs histoires sont aujourd’hui notre héritage."

Le coffret de 3 DVD comprend 6 épisodes de 52 min, 2h40 de bonus inédits et un livret de 16 pages.

Portraits

 

"PORTRAITS", le podcast de la revue LIRE - LE MAGAZINE LITTERAIRE qui retrace chaque semaine la vie des grands noms de la littérature. Chaque portrait dure de 8 à 15 minutes.

Ne nous racontez plus d'histoires !

 

Réalisation : Carole Filiu-Mouhali (France) et Ferhat Mouhali (Algérie)

Ce film de Fehat et Carole Mouhali a remporté la compétition, catégorie films documentaires, le 14 février 2022.

Elle est française, il est algérien. Toute leur enfance a été bercée par la guerre d’Algérie.
Souvenirs traumatisants d’un départ forcé pour la journaliste, fille de pieds noirs ; récit mythifié d’une indépendance glorieuse pour le réalisateur, militant des droits humains. Chacun a eu droit à sa version de l’Histoire.
Loin de l’historiographie officielle, ils rencontrent des témoins aux discours volontairement oubliés et qui se battent contre la guerre des mémoires pour faire entendre une vérité plus apaisée.

Carole FILIU est fille de pieds noirs, originaires d’Alger et de Tiaret.
Diplômée de l’école de journalisme de Bordeaux en 2009, elle travaille d’abord pour le journal régional Sud Ouest puis pour le site de celui-ci, SudOuest.fr. Durant deux ans, elle écrit, réalise et monte le web-documentaire « Fatea (Femmes au travail en Algérie) » constitué de neuf portraits de femmes sur l’ensemble du territoire algérien.
Ferhat MOUHALI est algérien, né en Kabylie.
Il obtient une licence en sciences économiques en 2005 à l’Université de Bejaia et montre un parcours rythmé par son engagement militant. Il adhère à l’association nationale RAJ (Rassemblement Actions Jeunesse) dans laquelle il occupe le poste de secrétaire général de la section de Bejaia.
En parallèle, il suit une formation de théâtre durant deux ans.
En 2010, il participe à la formation Bejaia Doc, mise en place par la documentariste Habiba Djahnine. Il y réalise son premier court-métrage documentaire, « Heureusement que le temps passe », sur le délabrement du système hospitalier algérien. En 2012, ce film obtient le prix du jury au festival national du film amazigh de Tizi Ouzou et en 2013 le coup de cœur du public du festival parisien Point Doc. Durant l’université d’été de la Fémis en 2012 à Paris, il réalise le court-métrage « Des vies sous silence » où il interroge la participation des Français à la libération de l’Algérie. Il travaille avec Carole Filiu sur la réalisation et le montage du web-documentaire « Fatea (Femmes au travail en Algérie) ».

Un extrait du documentaire

Labyrinthes, Mohamed Mbougar Sarr

 

Un entretien sur France Inter - L'heure bleue, le 21/02/2022

C'est avec "La plus secrète mémoire des hommes" (Philippe Rey et Jimsaan), son quatrième livre, que l'écrivain Mohamed Mbougar Sarr a remporté le Prix Goncourt. Un roman "monde" qui est à lui seul un thriller, un conte philosophique, un hymne à la littérature et à la liberté. À ne pas rater !

Mohamed Mbougar Sarr fait partie de la nouvelle génération de voix qui s’élèvent pour conter des histoires nouvelles, des récits alambiqués et tortueux qui se basent sur tous types de personnages. Il écrit les récits du Sénégal comme dans son roman De purs hommes et y mêle des thématiques universelles....

La langue peut-elle contribuer à construire un avenir plus inclusif ?

 

Dans le cadre de LA NUIT DES IDEES, une rencontre à la Maison de la Littérature du Québec en janvier 2022

La langue française témoigne-t-elle de l'inégalité des genres (entre autres) et comment son évolution peut-elle influencer le discours populaire et la littérature? Avec Nicholas Dawson et Diane Vincent Animé par Mélissa Verreault Entretien présenté dans le cadre de La Nuit des idées 2022, une initiative de l’Institut Français coordonnée par le Consulat général de France à Québec.

Fernando Pessoa, le "convalescent de la Minute qui passe"

 

A l'occasion de l'ouverture des festivités culturelles de la saison France-Portugal 2022, France Culture propose de réécouter 4 émissions de 2018 à propos de l'écrivain Fernando Pessoa

  • Épisode 1 : Vies de Pessoa : Fernando Pessoa reconnaissait lui-même avoir "traversé la vie comme le fantôme de [sa] propre vie". Comptable dans une société commerciale de Lisbonne,...
  • Episode 2 : Work in progress : Conscient sans doute de l’importance de ses écrits, Pessoa les a réunis dans une unique et immense malle. A sa mort, en 1935, cette malle contenait pas...
  • Épisode 3 : Le Portugal et la Lisbonne de Pessoa :Demeuré complètement inconnu de son vivant, Fernando Pessoa est devenu peu à peu un mythe. Célébré partout dans Lisbonne et au Portugal, il est aujourd’hui...
  • Épisode 4 : Pessoa l'inquiet (l'intranquille) : L'ouvrage le plus célèbre de Pessoa, le Livre de l’Inquiétude (ou de l’intranquillité) a été constitué à posteriori à partir de la malle dans laquelle...

"Les langues ne déclinent pas, elles évoluent"

 

Sur FRANCE CULTURE, le 4 février 2022, un entretien avec Bernard Cerquiglini, linguiste

Être linguiste, est-ce étudier la langue ou contribuer à la façonner, ou les deux ? Si la langue évolue sans cesse, qu’est-ce qui fait son unité ? Et quel est l’impact de ses évolutions sur la société ? Rencontre avec Bernard Cerquiglini, professeur émérite de linguistique et membre de l'Oulipo.

Bernard Cerquiglini, professeur émérite de linguistique à l'Université de Paris, membre de l'Oulipo, ancien recteur de l'Agence universitaire de la Francophonie

A la rencontre de Joséphine Bacon, la grande poète innue

 

Parution sur le site "HISTOIRES ORDINAIRES", le 2/02/2022

C’est du Canada, dans le nord de la Belle Province, que nous arrive Joséphine Bacon, grande figure de la poésie innue. Elle semble si fragile comme l’est son peuple après des décennies d’assimilation. Mais sa voix est ferme pour lutter contre l’oubli et la disparition de la culture de ses ancêtres, la sienne qu’elle sait transformer en une poésie de mots simples et limpides.

Vidéo : "Un regard, une voix"

Raconter les siens, se sauver par les livres

 

Sur France Inter le 2 janvier 2022 par Patrick Boucheron

"Dans "Histoire de...", on parle de récits de vie et de parcours migratoires. Mais quels sont donc ces livres qui ont ce pouvoir singulier de lire nos propres existences, de nous relier à notre désir, d’en maîtriser le cours, de nous délivrer de nos hantises, bref de nous encourager à vivre ?

Est-ce qu’on a vraiment le choix ? Bien entendu qu’on va se souhaiter une bonne année - on n’est pas rancunier, malgré le temps qu’il fait, ou ce que le temps nous fait. Et on va même, peut-être, tenez, prendre à nouveau de bonnes résolutions. Par exemple celle-ci : ne pas prêter l’oreille à ces promesses de bassesse qui partout nous assaillent, mais continuer à faire droit à tout ce qui nous soulève. ...."

Les pratiques de l’écriture de soi, à la frontière de la littérature et ...

 

Titre complet : Les pratiques de l’écriture de soi, à la frontière de la littérature et de la sociologie

Enregistrements de cette journée qui s'est tenue le 2 octobre 2021 à la BNF   Extrait de la présentation : "On soupçonne volontiers l’autobiographe d’être insincère, vaniteux, tourné vers ses seuls états d’âme et persuadé d’être unique. Il existe pourtant une tendance de l’autobiographie qui prend l’exercice à rebrousse-poil : pour certains écrivains-sociologues, parler de soi c’est d’abord parler d’une classe ou d’un milieu, raconter la confrontation avec le monde et ses institutions – que les sciences sociales nous ont appris à déchiffrer. Dans ces écrits, l’épreuve intime d’un cheminement personnel vaut avant tout pour ce qu’il révèle d’un parcours collectif. L’enjeu n’est plus de mettre en scène les failles propres à un individu, la différence singulière et géniale, mais de témoigner de son inscription dans le champ social et d’analyser depuis sa place les règles du jeu de la vie ordinaire. La BnF a souhaité mettre à l’honneur cette tradition fragile mais vivace, dont la situation est difficilement assignable dans le champ littéraire et que l’on peine à nommer – auto-analyse, auto-sociobiographie, autoportrait d’un milieu ou d’un genre. Celles et ceux qui s’y prêtent y font l’épreuve des limites de leurs territoires respectifs, à l’instar de l’écrivaine Annie Ernaux, du sociologue Didier Eribon ou du documentariste Régis Sauder. Cette journée offre l’occasion de les faire dialoguer entre eux, mais aussi, par l’intermédiaire des chercheurs attachés à leurs œuvres, avec ceux qui les ont précédés, de Rousseau à Bourdieu" 
  • Annie Ernaux revient sur l'évolution de l'écriture de soi dans la littérature française - Ecouter ICI  
  • Didier Eribon explore les liens entre les sciences sociales et l’autobiographie - Ecouter ICI 
  • Toute la journée - Ecouter ICI (8h23mn)
  • Bibliographie

Entretien avec Mohamed Mbougar Sarr, prix Goncourt 2021

 

Entretien avec le futur Prix Goncourt 2021 sur France Inter, le Mardi 28 septembre 2021 

En lice pour les prix Goncourt, Médicis, Femina et Renaudot, son nouveau livre "La plus secrète mémoire des hommes" est à la fois l’évènement et la surprise de cette rentrée d’automne. Mohamed Mbougar Sarr est l'invité d'Augustin Trapenard.  

France Inter : des podcasts

 

Le 20 décembre 2021, France Inter lance un nouveau podcast littéraire axé autour de la réception critique d’un auteur. Baptisé "Parcours Critique(s)", il reprend de nombreuses archives pour retracer l’histoire d’écrivains emblématiques.

Premières livraisons :

 

  1. Michel Houellebecq | Episode 1 [ICI]
  2. Michel Houellebecq | Episode 2 [ICI
  3. Michel Houellebecq | Episode 3 [ICI]
  4. Epilogue [ICI]

 

des podcasts pour écouter "les beaux jours de la littérature"

 

Mis en ligne par "OH les beaux jours"

  1.  Maylis de Kerangal et Sylvain Prudhomme – Voix singulières [ICI
  2. Jean-Yves Duhoo et Lionel Naccache – Mister Cerveau [ICI]
  3. Camille Ammoun et Lamia Ziadé – Beyrouth ô Beyrouth ! [ICI]
  4. Christian Garcin et Jean-Pierre Luminet — Trous noirs et pages blanches [ICI
  5. Philippe Descola et Alessandro Pignocchi — Par-delà nature et culture [ICI
  6. Vincent Message et Baptiste Morizot — Des animaux et des hommes [ICI]
  7. Alain Damasio et Judith Nicogossian — Vitalités [ICI]
  8. Silvia Avallone et Daniel Pennac — Complicità letteraria [ICI]
  9. Léonor de Récondo — Manifesto [ICI]
  10. Arno Bertina et Patrick Boucheron — La Trace et l'Aura [ICI]

L'APA et ses déposants

 

La table-ronde annuelle de l’APA s’est tenue le 2 octobre 2021 sur le thème l’APA et ses déposants à la Maison des Mines de la rue Saint-Jacques à Paris.

Un public d’une bonne soixantaine de personnes étaient présent, ce qui, compte tenu des difficultés liées à la crise sanitaire, était une belle affluence.

Les participants ont d’abord écouté Elizabeth Legros-Chapuis présenter l’analyse des réponses au questionnaire lancé auprès des déposants en décembre 2020. Puis la table-ronde proprement dite, animée par Claudine Krishnan, nous a permis d’entendre quatre déposants aux profils variés, Raphaël Bondue, Françoise Bonnot-Jörgens, Annie Rambion, Michel Vannet, qui ont abordé diverses questions dont notamment les motivations de leurs dépôts et leurs réactions aux échos de lecture rendant compte de leurs textes, questions reprises ensuite grâce aux interventions nombreuses venues de la salle. ...

Comment les femmes ont-elles résisté ?

 

Sur France Culture, le 8 décembre 2021 (58 minutes)

Qu'elles aient été ouvrières, ménagères, châtelaines, secrétaires, postières, aubergistes, paysannes ou encore étudiantes, de nombreuses "femmes de l’ombre" ont participé à la résistance, mais l'histoire n'a pas retenu leurs noms, ni les actions décisives qu'elles ont menées.

On ignore souvent la place qu'ont eue les femmes dans la Résistance. On imagine qu'elles ont seulement aidé, en tant qu'épouses, fiancées ou sœurs des résistants. En réalité, elles sont nombreuses à avoir combattu. Il est vrai que peu de femmes furent encouragées à intégrer le maquis et à avoir les mêmes missions que les hommes....

MOLIÈRE, LE CHIEN ET LE LOUP

 

Sur France Inter, 10 épisodes de 53 minutes chacun, proposés par Philippe Collin, sur le personnage et son oeuvre

"Qui était vraiment l'homme Molière ? Nombreuses sont les fausses légendes qui entretiennent les fantasmes à son sujet. Philippe Collin vous propose de découvrir pourquoi le récit de son parcours personnel a souvent été obscurci par des interprétations douteuses."

  • Épisode 1 : l’illustre méconnu : Qui était vraiment l'homme Molière ? Nombreuses sont les fausses légendes qui entretiennent les fantasmes à son sujet. Philippe Collin vous propose de découvrir pourquoi le récit de son parcours perso...
  • Épisode 2 : l’esprit de troupe : Dans ce XVIIe siècle où le théâtre a conquis sa noblesse au cœur du royaume de France, Philippe Collin vous propose de découvrir comment Molière devient ce directeur de troupe hors pair, audacieux et ...
  • Épisode 3 : Madeleine, l’audace en bandoulière : Madeleine Béjart est restée à l'arrière-plan de l'histoire de la troupe. Pourtant, comme le raconte Philippe Collin sa relation fusionnelle avec Molière a joué un rôle crucial dans la construction ...
  • Épisode 4 : la guerre des théâtres : Comment Molière est-il sorti vainqueur de cette rivalité que se sont livrés les différentes troupes rivales de Paris ? Philippe Collin vous propose de découvrir comment il a forgé son style théâtral. ...
  • Épisode 5 : au pays des mondains : En quoi l'idéologie galante de la société du Grand siècle est-elle cruciale pour comprendre l'œuvre de Molière ? Philippe Collin démontre en quoi les comédies de l'auteur révèlent les comportements mo...
  • Épisode 6 : mon ami le Roi : Monarque absolu, Louis XIV fut aussi un grand amoureux des Arts, représentant un formidable instrument d’affirmation de son pouvoir personnel. Molière occupait une place à part dans l’esprit du roi....
  • Épisode 7 : au nom de Dieu : Découvrez pourquoi, avec Tartuffe, Molière s’est attiré les foudres des dévots chrétiens les plus farouches, qui s’estimaient provoqués dans leurs valeurs. Si Louis XIV n’a pas pu s’empêcher de rire, ...
  • Épisode 8 : le règne des charlatans : Comme avec les mondains et les dévots de son temps, Molière s’en prend à la figure du médecin, qui fait autant autorité. Il s’agit de se moquer d’une médecine plus vaniteuse, fallacieuse qu’efficace ...
  • Épisode 9 : le héros républicain : Philippe Collin présente un Molière républicain avant l’heure. De la IIIe République à la Libération, son génie sert les intérêts d’un récit national dans une France en quête d’affirmation face aux en...
  • Épisode 10 : à quoi ça sert Molière ? : Dans cet ultime épisode, Philippe Collin mesure combien Molière peut être utile au temps présent et combien la force de son théâtre reste fondamentalement moderne tant il nous renvoie à nos propres av...

"Flaubert C qui ?"

 

Sur France 3 Normandie, une collection pop qui retrace de la vie du célèbre écrivain - diffusé en septembre et octobre 2021 - disponible sur Youtube

En cinq épisodes de trois minutes, on dit tout, sur Flaubert. Ou presque : ses qualités, ses défauts, ses réussites, ses échecs, ses obsessions, ses travers, sa vie, sa famille, les endroits où il a vécu, sa mort, sa postérité.

Proust : Lire, écrire et vivre

 

En deux épisodes à écouter sur France Culture

"... L'œuvre de Marcel Proust n’a cessé de susciter des commentaires et des études qui ont beaucoup évolué  à travers les époques, et l’on peut dérouler une historiographie de la réception, à la fois de la vie et de l’œuvre. C’est ce que nous explorerons en compagnie de l'écrivain Stéphane Zaganski lors de deux émissions dans lesquelles ces questions de lecture et d’écriture seront aussi mis en relation avec une autre entrée, moins évidente concernant cette œuvre, le fait que Proust était juif ; et que cette judéité fut un sujet important pour l’auteur de A la recherche du temps perdu. ..."

Des vidéos du Colloque de Montréal en mai 2021

 

Des vidéos sont en ligne et accessibles à tout le monde

Il s'agit des vidéos du Panel#1 d’une série de 4 tenus en mai et juin 2021 dans le cadre du colloque international Les histoires de vie dans un monde en transformation : au carrefour de la recherche, de la formation et de l'intervention

Transfuges de classe : à l'origine était... Annie Ernaux

 

Sur France Culture, le 22 novembre 2021

Présentation sur le site de France Culture :

"On ne compte plus les écrivains que Annie Ernaux a inspirés. Egérie des "transclasses", elle est aussi reconnue comme la mère de l’autofiction sociologique contemporaine et comme une écrivaine féministe déterminante. Elle est avec nous pour cette Grande table des idées.

Qu'il s'agisse de relater son avortement clandestin, d'interroger sa condition de femme, de réfléchir à sa trajectoire de transfuge de classe ou de penser son histoire individuelle au sein du XXème et du XXIème siècle, Annie Ernaux est une écrivaine qui semble déterminée à se confronter au réel afin d' "écrire la vie". C'est d'ailleurs le titre de son Quarto parut aux éditions Gallimard où sont rassemblés ses plus grands textes.

Issue d'une famille de petits commerçants normands, Annie Ernaux a eu un parcourt de "transclasse" aux nombreuses étapes qui l'a fait passer d'un milieu à un autre. Première de sa famille à faire des études supérieures à l'Université de Rouen, elle obtient le Capes puis l'agrégation en poche, Annie Ernaux déménage, se marie et apprend à devenir mère de famille bourgeoise à Cergy. Après la publication de son premier roman en 1974, la reconnaissance arrive avec le Renaudot pour La Place en 1983 avec lequel elle découvre le pouvoir de l'écriture. Comme elle le raconte "Un livre lu puis posé sur l'étagère et oublié, ce n'est pas quelque chose que j'ambitionnais. [...] Je ne pensais pas que je pouvais changer la vie des gens. Ça, ça a été une découverte avec La Place car je recevais de partout des témoignages me disant que j'avais raconté leur histoire."

Son écriture autobiographique puise dans le matériel personnel qu'est sa vie afin d'écrire des récits qui parlent à la collectivité des lecteurs. Son regard critique et distancié, largement empreint de sociologie, lui permet de raconter l'intime et le collectif simultanément. Ce projet d'écriture culmine avec Les Années (2008), une large fresque historique de l'après-guerre jusqu'à 2008 qui se fait "autobiographie collective". Le format de l'autofiction sociologique qu'elle a inventé pour décrire sa trajectoire sociale a inspiré de nombreux autres auteurs comme Didier Eribon, Edouard Louis ou Marie NDiaye. Par son écriture, elle se sent "traversée par les autres comme une putain. Ce double mouvement de séparation et d'être traversée fait que j'écris." (Annie Ernaux)."

Entretien avec Paul Auster

 

Un entretien dans le cadre du fedstival "Québec en toutes lettres" (du 14 au 24 octobre 2021)

Dans cet entretien, on découvre la fascination de l’auteur pour les multiples possibilités du réel. Pourquoi écrit-il? Quels sont ses motifs? Il s’agit encore d’une énigme pour lui. Mais deux petites phrases qu’il a écrites alors qu’il avait 20 ans lui parlent encore aujourd’hui : « Le monde est dans ma tête. Mon corps est dans le monde. » Voilà le double mystère de la vie humaine, selon Paul Auster.

Plongez dans l'univers de l'auteur Paul Auster à travers une discussion animée par Marie-Andrée Lamontagne. 

Livre et châtiment

 

Le dimanche à 17h sur France Inter, une émission littéraire animée par Clara Dupont-Monod (depuis septembre 2021)

La littérature n’est pas qu’une affaire de sérieux. Clara et sa bande : Cécile Coulon, Elodie Emery, Constance et Liliane Roudière animent cette fin d’après-midi du dimanche pour mieux chahuter les grands classiques, revisiter les œuvres, mieux les aimer et révéler leur modernité.

"Le roman nous donne la possibilité d'être délivré de l'actualité ..."

 

Titre complet : "Le roman nous donne la possibilité d'être délivré de l'actualité et d'autant plus connecté au présent"

Sur France Culture (janvier 2021),l'auteure Maylis de Kerangal est au micro d'Arnaud Laporte pour un entretien au long cours sur les étapes qui ont jalonné son parcours et son processus de création.

Les mémoires vives

 

Dans le cadre de l’exposition "L’abîme. Nantes dans la traite atlantique et l’esclavage colonial, 1707-1830", 4 podcasts disponibles gratuitement (en partenariat avec Slate.fr)

“Comment Nantes s’est-elle emparée de la question de son passé esclavagiste ? Comment la France en porte-t-elle encore les stigmates ? Que sait-on de ce qu’était la vie des personnes mises en esclavage ? » 

Autant de questions auxquelles tente de répondre Les mémoires vives, un podcast en trois épisodes du musée d’histoire de Nantes, écrit par Nina Pareja et Christophe Carron, réalisé par Aurélie Rodrigues et produit par Slate.fr.

Léonora Miano : "La question de l'identité ne se pose pas à moi...."

 

Un entretien avec Leonora Miano, France Inter le 8 novembre 2021

"Léonora Miano : "La question de l'identité ne se pose pas à moi. C'est un sujet pour ceux qui m'abordent, et ne savent pas très bien où me placer en Afrique. 

Au Cameroun, lorsque j'étais plus jeune, j’étais cette gamine qui ne parle que le français à la maison, qui a un prénom pas si courant, comme ses sœurs, et qui a une culture blanche. On était des blanches. On nous appelait comme ça. 

Mais blanc, encore aujourd'hui dans beaucoup de pays d'Afrique, ne fait pas référence à la couleur de peau, mais au mode de vie. Les blancs étaient ceux qui parlaient français, qui mangeaient du fromage, qui se faisaient la bise toute la journée, qui se touchaient beaucoup… Ce qui se fait peu dans les cultures subsahariennes d'autrefois. Il y avait chez nous cette hybridité qui laissait le trouble dans le regard des autres, mais pas chez nous"..."

Coming In

 

 Coming out – le fait d’annoncer son homosexualité aux autres

Coming in - le fait de « se le dire à soi-même »

Un documentaire d’Elodie Font - diffusé initialement sur ARTE et disponible gratuitement

Visiblement, la terre entière le savait avant elle : Elodie est homo. Encore aujourd'hui, on lui demande comment s'est déroulé son coming-out. Alors que le plus dur n'est pas forcément de le dire aux autres. Ca peut être surtout de se le dire à soi. A travers des extraits de son journal intime, les témoignages de ses proches et des sons rigolos, Elodie raconte un changement progressif de regard. Un chemin vers soi qui passe par le déni, la peur, les idées noires, et mène à l'acceptation.

L'amant de Marguerite Duras

 

Sur France Culture, lectures en 5 épisodes en juin 2021

Lecture exceptionnelle par la comédienne Ludmila Mikaël du plus grand succès de Marguerite Duras, paru en 1984, vendu à plus de deux millions d’exemplaires et traduit dans 35 langues. Réalisation Cédric Aussir

  1. Épisode 1 : La traversée du Mékong, Dès leur rencontre sur le bac qui traverse le Mékong, on ressent l'attirance physique et la relation passionnée qui s'ensuivra.
  2. Épisode 2 : L’homme à la limousine noire, L’homme élégant est descendu de la limousine, il fume une cigarette anglaise. Elle lui dit qu’elle ne fume pas, non merci. Elle ne dit rien d’autre, elle...
  3. Épisode 3 : Les nuits de Cholen, Parfois je ne rentre pas à la pension, je dors près de lui. Je ne veux pas dormir dans ses bras, dans sa chaleur, mais je dors dans la même chambre, dans...
  4. Épisode 4 : Une inconsolable jouissance, Il la regarde. Les yeux fermés il la regarde encore. Il respire son visage.
  5. Épisode 5 : Le départ, Elle aussi c’était lorsque le bateau avait lancé son premier adieu, quand on avait relevé la passerelle et que les remorqueurs avaient commencé à le tirer,...

S’éditer ou s’autoéditer : pourquoi s’affranchir des éditeurs traditionnels ?

 

Sur France Culture du 25 octobre 2021

Publier soi-même ses livres séduit de plus en plus d’écrivains, et pas seulement ceux qui ne trouvent pas d’éditeur. Certains auteurs connus à l'instar de Riad Sattouf font aussi fait ce choix. Quelles sont les motivations de ces auteurs qui s'émancipent des éditeurs traditionnels ? 

Pourquoi passer par une maison d’édition pour faire paraître ses écrits ? Publier soi-même ses livres séduit de plus en plus d’écrivains, et pas seulement ceux qui ne trouvent pas d’éditeur, puisque des auteurs confirmés et installés à l’instar de Joël Dicker ou Riad Sattouf se lancent aussi dans l’aventure. S’autoéditer ou monter sa propre maison d’édition : pourquoi s’affranchir des acteurs traditionnels reconnus dans le secteur ? Cette pratique remet-elle en question le monde de l’édition ? 

Les "bookmakers" d'arte radio

 

Bookmakers écoute les écrivain.e.s détailler leurs secrets d’écriture

Des dizaines de podcasts sont en ligne.

Les dernières mises en ligne concernent l'écrivaine Sophie Divry (3 épisodes)

L'Académie française - A quoi sert-elle ?

 

La chronique linguiste de Laélia Veron dans l'émission « Par Jupiter ! » sur France Inter, le 21 octobre 2021

La chronique linguiste de Laélia Veron - (1 Novembre 2021 - Victoire Tuaillon) Où est-ce qu'on se met à quarante pour dire n'importe quoi sur la langue? À l'Académie française! Déjà au XIXe siècle, Victor Hugo désignait le dictionnaire de l'Académie française comme "l'une des plus tristes pauvretés qu'on puisse faire à quarante." Références: L'Académie contre la langue française, Maria Candela, Sylvia Duverger et Yannick Chevalier, directrice Eliane Viennot.

Le Congrès mondial des écrivains de langue française se poursuit en ligne

Sorj Chalandon présente son livre "Enfant de salaud"

 

Vidéo de la librairie Mollat

Patrick Modiano : "Basculer dans l'imaginaire"

 

Un entretien avec Patrick Modiano sur France Culture, le 7 octobre 2021

Reprenant ses thèmes de prédilection, de la mémoire aux traumatismes de l’Occupation, Patrick Modiano transmet une nouvelle fois les sensations du passé retrouvé, un véritable « art de la mémoire » dont il nous parle ce matin.