Revues

ECRITURE, HISTOIRES DE VIE, Littérature ...

 

Depuis 2015, des revues consacrées exclusivement à la littérature ou l’autobiographie. D’autres, dans un contexte plus général de formation, consacrent une partie de leur production à la démarche autobiographique, aux histoires de vie, à l’écriture, ou au hasard d’un numéro, un article, un dossier à un de ces sujets. 

Depuis l'année 2015

Années antérieures  :    L'année 2014     L'année 2013 

Narration du vécu et savoirs expérientiels

 

Un numéro de la revue EDUCATION PERMANENTE n°  222-année 2020

Ce dossier d’Education permanente interroge les relations dialectiques entre les pratiques de narration du vécu et les processus de caractérisation des savoirs expérientiels. Différents plans sont examinés : la différenciation des pratiques narratives et des formes de récits qui en résultent ; la dimension contributive des récits à la manifestation des savoirs expérientiels ; la caractérisation des savoirs expérientiels dans les contextes de reconnaissance et de validation. La puissance formatrice des récits, par laquelle le rapport au vécu se transforme et les savoirs expérientiels se trouvent caractérisés, constitue un enjeu de premier ordre pour la formation des adultes et la recherche compréhensive en sciences sociales. Ce dossier se situe à l’interface des travaux provenant des histoires de vie en formation, de la recherche biographique, de la phénoménologie herméneutique et de la formation expérientielle. Ancrés dans différents contextes (formation des adultes, vie au travail, accompagnement en santé, VAE), les articles contribuent à instruire et à construire un paradigme : celui de la recherche sur les pratiques narratives dans les sciences de la formation, et par extension, dans le domaine des sciences humaines et sociales.

Amours

 

C'est le titre du dossier du numéro 83-février 2020 de la FAUTE A ROUSSEAU, revue de l'APA

Présentation du numéro :

Est-il exact que, comme le dit Aragon dans un poème, « les amours aux amours ressemblent… » ? Pas vraiment, si l’on observe le contenu de ce dossier. Il en est de toutes sortes, à tous les âges, dans tous les pays, dans tous les milieux sociaux. Le premier amour est censé être inoubliable : Pierre Caspard nous en dresse l’histoire à travers la littérature, où les témoignages sont nombreux, à commencer par celui de Jean-Jacques Rousseau épris de Madame de Warens. L’amour conjugal est rarement décrit dans les romans, du moins quand il est heureux et durable ; la fiction s’alimente davantage des crises, des conflits et des écarts de conduite ! D’autant plus intéressants sont donc des cas de mariage harmonieux observés de nos jours chez les écrivains : voir l’article de Bernadette Charmet-Jusserand sur Jacques de Bourbon Busset, qui n’a cessé dans toute son œuvre de célébrer son épouse Laurence, ainsi que celui de Véronique Leroux-Hugon sur Pierre Bergounioux : plus discrète, la présence de sa femme Cathy imprègne ses Carnets (on lira également en p. 80 le compte-rendu de la Matinée du Journal APA consacrée aux Carnets de Pierre Bergounioux).
Mais tout n’est pas rose au royaume amoureux ; on ne s’étonnera donc pas que dans ce dossier « Amours », la section « Passions et ruptures » occupe une place respectable. Anne de Marnhac analyse le « visage autobiographique » de Marguerite Duras tel qu’elle le donne à voir dans L’Amant. Sylvie Jouanny évoque, à travers un livre de Marie Darrieussecq, « ce qui aurait pu être la passion amoureuse de Paula Modersohn-Becker pour Rilke mais n’est qu’une passion de souffrance ». L’historienne Sabine Melchior-Bonnet a consacré une étude, présentée ici, à la rupture amoureuse à travers les siècles, s’appuyant sur des cas concrets, des « micro-histoires » qui éclairent l’histoire des mentalités et des sensibilités. Enfin on fera une rapide plongée dans le fonds de l’APA, qui recèle évidemment bien des histoires d’amour et des correspondances amoureuses : celles-ci ont fait l’objet de lectures à haute voix aux dernières Journées de l’autobiographie. Et on lira également avec profit le Cahier de relecture APA n° 41, de février 2009, intitulé L’Amour dans tous ses états.

Shoah, se souvenir sans les témoins

 

Le dossier du N° 27 daté mars 2020 de la revue "LE NOUVEAU MAGAZINE LITTERAIRE"

Soixante-quinze ans après la libération des camps, les voix des témoins se taisent les unes après les autres, et nous arrivons à la fin de « l’ère du témoin » analysée par Annette Wieviorka. Il est de notre devoir de nous souvenir, d’entretenir cette mémoire, de continuer à faire entendre les voix vibrantes de Simone Veil, de Marceline Loridan-Ivens, d’Aharon Appelfeld

Irène Némirovsky

 

Dossier du numéro 180 - Novembre 2019 de la revue APPROCHES 'revue trimestrielle de littérature et sciences humaines)

Sommaire :

  • Irène Némirovsky – D’une image l’autre, Guy Samama
  • Témoignage, Nicolas Dauplé
  • Irène Némirovsky, ou les identités meurtries, Olivier Philipponnat
  • David Golder en yiddish, Susan Rubin Suleiman
  • Le style de genèse d’Irène Némirovsky : des brouillons-palimpsestes, Elena Quaglia
  • Le mystère Baruch, Olivier Philipponnat
  • Adapter Suite française : défi ou évidence ? Stéphane Laporte et Virginie Lemoine
  • Un roman sans « chichis ». Illusion comique et réalité tragique dans la deuxième version de Suite française, Teresa Lussone
  • Pêcheur d’âmes (1941), Irène Némirovsky
  • Irène Némirovsky et le catholicisme : un « effort vers la pitié » ?, Olivier Philipponnat
  • La réception de l’œuvre d’Irène Némirovsky en Russie, Alina Balaban et Valentina Chepiga
  • Les influences russes d’Irène Némirovsky, Marta Cenedese
  • Le Pays basque d’Irène Némirovsky, Marie-Françoise Vieuille
  • Autour de la querelle du théâtre et du cinéma (1934), Irène Némirovsky
  • Critiques dramatiques (1934), Irène Némirovsky
  • Rois d’une heure (1934), Irène Némirovsky
  • La Mère, de Pearl Buck (1935), Irène Némirovsky 

La revue est actuellement présente dans les librairies :

  • Libraire Compagnie, 58 rue des Écoles, Paris 5e
  • Librairie Gallimard, 15 boulevard Raspail, Paris 7e
  • Librairie Tschann, 125 boulevard du Montparnasse, Paris 16e

L'âge d'or du roman américain

 

Dossier de la revue "Le Nouveau Magazine Littéraire" n° 26 - février 2020

1929 : alors que Wall Street s’effondre et entraîne dans sa chute la société américaine, la condamnant à dix ans de Grande Dépression, les lettres américaines connaissent un âge d’or : Faulkner, Steinbeck, Hemingway, Parker, Fitzgerald, Dos Passos, Wharton, McCullers, Hammett, Chandler... Non seulement ils nous parlent d’une époque qui ressemble fort à la nôtre, mais ils en parlent en faisant éclater les cadres du roman classique. Ils ont donné à leurs successeurs et à leurs lecteurs du pain pour des siècles.

Amiel & CO - Diaristes suisses & Henri-Frédéric Amiel - Elisa Guédin

 

Le numéro 43 des "Moments littéraires" et le Hors-série n° 3

La Suisse semble être une terre d’élection pour l’introspection .

Jean-Jacques Rousseau avait ouvert la voie avec ses Confessions. Amiel lui a emboîté le pas avec son monumental Journal, et, à sa suite, sont venus Jaccottet et ses semaisons, Georges Haldas et ses carnets ainsi que Maurice Chappaz, Alexandre Voisard, Gustave Roud, Alice Rivaz, Ramuz...

Face à la richesse et à la densité de ces œuvres où l’intime et la littérature se côtoient, Les Moments littéraires ont souhaité consacrer leur n° 43 à des journaux intimes d’écrivains suisses de langue française.

Pour son numéro 43, la revue Les Moments littéraires présente, sous le titre Amiel & Co, des extraits de journaux ou de carnets intimes – presque tous inédits – pour livrer un panorama des diaristes suisses d’hier et d’aujourd’hui. Un cahier photographique témoigne de l’apport de l’image dans la démarche autobiographique.

Henri-Frédéric Amiel (1821-1881), écrivain et philosophe suisse, est l’auteur d’un journal intime dont la première édition (partielle) en 1883 lui apporta une célébrité immédiate. Depuis lors, ce journal (dont le manuscrit compte 16 000 pages) a fait l’objet d’une publication intégrale en douze volumes aux éditions L’Âge d’homme (1976-1994). Outre son Journal, Amiel a laissé une abondante correspondance, largement inédite. La correspondance qu’Amiel et Élisa Guédin ont échangée durant treize années fait l’objet d’un hors-série des Moments littéraires.Hormis ceux d’Amiel, de Ramuz et de Saint-Hélier, aucun de ces textes n’avait été publié.

Romans graphiques

 

"La bande dessinée hors les cases", un dossier de la revue "LE NOUVEAU MAGAZINE LITTERAIRE" n°25-janvier 2020 (18 pages).

"La bande dessinée demeure l'un des rares secxteurs stables dans un marché du livre en reul. Les romans graphiques ont leur part dans ce succès, en ceci qu'ils drainent un lectorat jusqu'alors indifférent au neuvième art. Retour sur un genre aux frontières indécises et sur ses grandsclassiques, à la veille du Festval d'Angoulême (du 30 au 2 février) et amors que le ministère de la Culture a promulgé 2020 'année de la BD'."

Avec entre autres :

  • Le nouvel âge de la BD, par Tristan Garcia
  • Généalogie d'une zone franche, par Thierry Groensteen
  • Sur la route d'Angoulême, par Pierre-Édouard Peillon
  • La bibliothèque idéale : Alan Moore, Art Spiegelman, Chris Ware, Nick Drnaso, Emil Ferris…

 

Le pouvoir des livres

 

Dans SCIENCES HUMAINES n° 321

Devenir lecteur, c’est toujours faire l’expérience du changement : franchir le seuil entre la petite enfance et l’âge de raison, explorer d’autres mondes, changer d’époque, investir d’autres vies que la sienne, incorporer d’autres visions du monde. La littérature apparaît de plus en plus comme un outil de connaissance, de développement personnel et d’émancipation. En nous plongeant dans des univers sociaux et mentaux, elle élargit notre compréhension de l’histoire, de la sociologie, de la psychologie. Les philosophes la parent de vertus morales : elle développerait notre empathie et notre tolérance. Elle aurait même le pouvoir de réparer les âmes blessées et les sociétés morcelées par les crises, en ressoudant par le verbe la communauté des vivants. Comment et jusqu’où la littérature agit-elle ? Pourquoi sommes-nous si nombreux à y puiser des ressources ? Qu’y cherche-t-on et qu’y trouve-t-on ?

heureux comme dieu(x) en france ?

 

Le numéro 4 - hiver 2019 de la revue ZADIG

À quelques semaines des fêtes de fin d’année, Zadig consacre le dossier de son numéro d’hiver aux relations que les Français entretiennent avec la religion. À travers des entretiens et des reportages, des Côtes-d’Armor à La Réunion en passant par le Val de Marne, à la rencontre de croyants de toute confession, il dresse un état des lieux du paysage spirituel de notre pays....

En ouverture, un grand entretien avec Annie Ernaux. Qu’elle évoque son enfance normande ou ce qui la révolte dans la France d’aujourd’hui, sa voix s’impose, douce et ferme à la fois. Celle qui a voulu écrire pour « venger sa race » se sert des mots comme personne pour décrire au plus près la condition des siens et les stigmates de classe qui ne l’ont pas quittée. ...

Camus, l'extralucide

 

Dossier du n°24-décembre 2019 de la revue Le Nouveau Magazine Littéraire

Disparu voilà soixante ans, Albert Camus nous parle encore au présent. Ses romans sont toujours lus, ses pièces toujours jouées, et sa pensée, toute de mesure et de révolte, paraît taillée pour nos temps troublés. Quelle splendide revanche pour cet auteur qui, de son vivant, fut conspué par des gens qui affectaient de ne pas le comprendre ! Aujourd'hui, Camus n'est plus un objet de débat, il est une boussole. Pour les aspirants journalistes, qui étudient ses articles. Pour les écrivains, qui lisent dans sa prose l'union de la maîtrise et de la poésie. Pour les intellectuels de gauche et de droite. Et pour tous ceux qui cherchent à vivre justement dans un monde absurde et injuste.

Avec entre autres : 

  • La vie et l'œuvre d'un saint laïc, par Alexis Brocas
  • Philosophe malgré lui, par Marylin Maeso
  • Visons camusiennes, par Marylin Maeso et Aurélie Marcireau
  • De L'Étranger au Premier Homme : figures de style, par Agnès Spiquel
  • Pour en finir avec le colonialisme, par Christian Phéline et Agnès Spiquel

 

TRANSMETTRE

 

Dossier de la revue "La Faute à Rousseau" de l'APA (n° 82 -octobre 2019)

"Transmettre est un acte qui se trouve au cœur des missions de l’APA. Rien d’étonnant alors à ce que nous ayons consacré à cette thématique nos Journées de l’autobiographie du mois de juin dernier à Paris. Elles ont été l’occasion de s’interroger à partir de nombreux exemples concrets sur les divers types de transmission, sur les modalités de celles-ci, sur ce qui les favorise ou les entrave, sur les problèmes que cela pose à ceux qui transmettent comme à ceux qui reçoivent…

Ce dossier de La Faute à Rousseau témoigne de la richesse de nos échanges. Ainsi y trouvera-t-on, en plus de nombreuses contributions extérieures, des articles reprenant le contenu des huit interventions prononcées par nos invité(e)s lors des deux tables-rondes, celle du samedi, axée sur les transmissions familiales et sociales, celle du dimanche, plutôt centrée sur la place que tient l’APA dans ces processus...."

LES LIVRES QUI FONT DU BIEN

 

Le numéro 480-novembre 2019 de la revue "LIRE"

Sommaire :

  1. LES LIVRES QUI FONT DU BIEN
  2. Les secrets des romans "feel good"
  3. Développement personnel, ça marche ?
  4. Le grand entretien de Claire Chazal : Amélie Nothomb
  5. Exclusif : Blueberry vu par Joann Sfar et Christophe Blain
  6. Et aussi Katherine Pancol, James Ellroy, Maxime Chattam, Nicolas Beuglet

Montaigne, le philosophe du bonheur ici et maintenant

 

Dossier du numéro 23 - novembre 2019 de la revue LE NOUVEAU MAGAZINE LITTERAIRE

Montaigne, et pour un coup d'essai…

Il a inventé un genre littéraire inconnu, a écrit le premier grand livre du moi dans une langue bigarrée et multiple, à rebrousse-poil du discours rhétorique. Mais surtout, depuis plus de quatre siècles, il poursuit, en amitié avec chacun de ses lecteurs, un dialogue à bâtons rompus.

  1. Avec entre autres : 
  2. État des lieux par Alain Dreyfus
  3. Poutres pensantes par Alain Legros
  4. « Descousu et hardy » par Violaine Giacomotto-Charra
  5. L’ami La Boétie par Jean-Michel Delacomptée
  6. « C’est une femme qui parle » par Maxime Rovère
  7. Imagination, grandeur et servitude par Aurélien Robert 

L'Amérique des marges

 

Numéro 11 - automne 2019 de la revue AMERICA 

Cet automne, America vous emmène à la découverte de l’Amérique des marges. Dans ce 11e numéro, retrouvez d’abord un entretien de 24 pages avec la grande Joyce Carol Oates, à l’occasion de la parution de son nouveau roman, Un livre de martyrs américains. La prolifique romancière décrit un pays plus divisé que jamais, à quelques mois de l’élection présidentielle. Également en exclusivité, la publication de Récitatif, la seule nouvelle jamais publiée par Toni Morrison, matriarche des lettres américaines disparue en août dernier. Autre temps fort de ce numéro : un grand dossier sur les marginaux de l’Amérique. Qui sont-ils en 2019 et comment vivent-ils l’ère Trump ? America publie des témoignages de romanciers tels que William T. Vollmann, Chris Offutt ou encore Alex Marzano-Lesnevich, qui en disent long sur la réalité de celles et ceux qui restent – par choix ou par nécessité – en marge de la société. En prime, une enquête choc sur les failles du système de santé américain par Philippe Coste, un parti pris de Jonathan Safran Foer sur l’urgence climatique, un focus sur John Fante et sa saga Bandini et un reportage à Las Vegas par Alice Zeniter.

AHARON APPELFELD

 

Dossier de la revue "Le Matricule des Anges" n° 205 - juillet/août 2019

D’une mémoire fracassée, l’écrivain israélien (1932-2018) ne cesse de rassembler les éclats de vie de celui qu’il fut et demeure grâce à l’écriture : le survivant orphelin.

La rentrée littéraire - automne 2019

 

Le numéro de septembre du Nouveau Magazine littéraire est arrivé chez votre marchand de journaux.

Le NML passe en revue la rentrée littéraire ! Nous attendions beaucoup d’Orléans de Yann Moix, du Coeur de l’Angleterre de Jonathan Coe et d’Éden de Monica Sabolo, et nous n’avons pas été déçus. Mais la surprise est venue d’inconnus. Telle Sigrid Nunez, Américaine de 68 ans dont L’Ami nous a éblouis, ou encore l’Espagnol Manuel Vilas et son bouleversant Ordesa.

Avec Justine Bo, Emma Becker, Blandine Rinkel, Kaouther Adimi, Aurélien Bellanger, Philippe Forest, Laurent Binet, Léonora Miano, Eric Faye, Olivier Adam, Nathacha Appanah, Julia Deck, Vincent Message, Yannick Grannec, Marin Fouqué, Ottessa Moshfegh, Cécile Guilbert, Maggie Nelson…

Egalement un hommage à Toni Morrison et un dossier sur Georges Simenon.

La rentrée littéraire - automne 2019

 

Le "meilleur de la rentrée littéraire " : numéro 478 de la revue LIRE

Lire et écrire au Moyen Age

 

Dossier du mensuel "L'HISTOIRE" N°463 daté septembre 2019

Et si ce n’était pas l’imprimerie qui avait fait entrer l’Occident dans l’ère de l’écrit ? Les historiens, en tout cas, nous apprennent que quelque chose se joue dès le XIIe siècle.

Partout l’écrit occupe une place grandissante : dans les transactions des marchands, sur les bancs des universités, dans le gouvernement des rois et même dans la sphère privée. Une révolution lente mais profonde qui a entraîné l’émergence de la figure de l’intellectuel et qui a fait du livre un objet à part.

Avec Pierre Chastang, Claire Angotti, Étienne Anheim, Isabelle Heullant-Donat, Yann Potin, Nicolas Ruffini-Ronzani

Le geste d'écrire

 

Thème du numéro 15- Printemps 2019 de la revue "Chroniques du çà et là"

Comment les praticiens de l’écriture interprètent-ils le geste d’écrire ? Quelle sensibilité s’attache à ce geste ? Aller à la pêche aux mots, comment traduire ce mouvement jusqu’à la main, docile outil prêt à suivre la pensée d’un instant, et qui rebondit ailleurs.

Quel devenir pour le geste d’écrire avec cette nouvelle relation singulière au numérique, au médium écran ?

La première partie de ce numéro des Chroniques du çà et là recueille les réponses d’écrivains, de poètes et de plasticiens, puis la seconde partie – Lettres et graphie – envisage le geste d’écrire sous un autre angle : calligraphie, logogrammes de Dotremont, graphologie, interprétation de l’écrire à travers la typographie, et enfin le devenir de la signature.

Que reste-t-il du rêve américain ?

 

La revue AMERICA n° 10 propose une dossier sur le "Rêve américain".

Commentaire : Même si François Busnel reconnaît que le rêve a "déraillé" bien avant Trump, la tonalité de l'éditorial comme des articles du dossier laisse penser qu'il y a eu un âge d'or de ce "rêve", oubliant tout de même qu'il en a exclut dès le départ les indiens, puis les esclaves noirs et qu'il était donc limité aux propriétaires blancs de sexe masculin. Même à l'origine, dans plusieurs États, les catholiques, les Juifs, les quakers, les non-blancs et d'autres catégories de résidents sont exclus du droit de vote. Quant-aux femmes, ce n'est quen 1920, que leur droit de vôte est reconnu dans toute l'Union... (P.S.)

La revue "Lire" propose ses" livres de l'été

 

Comme chaque année, LIRE propose "ses" livres pour passer l'été avec des livres.
Cette année Lire propose 60 livres.

En plus dans ce numéro :

  1. LE GRAND ENTRETIEN DE CLAIRE CHAZAL J.-M.G.Le Clézio
  2. ENQUÊTE Le Petit Prince, Astérix, Harry Potter : la folie des parcs d'attractions littéraires

 

Couples littéraires et destins croisés

 

Dossier du numéro 19 - juillet-août 2019 dela revue "LE NOUVEAU MAGAZINE LITTERAIRE"

À la veille de l’été, Le NML s’improvise club de rencontres. L’amour, l’amitié, l’intérêt, la jalousie, le hasard… Les écrivains ont mille façons de se croiser, pour le meilleur, pour le pire et parfois pour l’improbable. De Nietzsche et Lou Andreas-Salomé en passant par Breton et Gracq, Sartre et Beauvoir, Joyce et Proust, ou encore Yourcenar et Bardot, florilège de rencontres, parfois incongrues, mais souvent fécondes, du début du XIXe siècle à nos jours.

Avec Aurélien Bellanger, Geneviève Brisac, Camille Brunel, Thomas Clerc, Julia Deck, Bruno Blanckeman, Dorian Astor, Christian Garcin, Robert Kopp, Philippe Labro, Christine Montalbetti, Philippe Forest, Patrice Pluyette, Philippe Vilain…

Egalement : Le portrait : Chantal Thomas. Dix-huitièmiste et romancière, cette élève sadienne de Barthes mène sa barque des deux côtés de l’Atlantique. Par Marie-Dominique Lelièvre.

Archiver l'intime

 

Dossier du numéro 81 - juin 2019 de "LA FAUTE A ROUSSEAU", la revue de l'APA.

Le dossier reflète une table ronde organisée par l'APA le 30 mars 2019 sur le thème "Archiver l'intime au 21è siècle".

Au commencement était l’archive… appellation qui se rapproche, en effet, de deux mots grecs : archi (le début) et archaia (les choses anciennes). Depuis des siècles les hommes collectent, classent et conservent les documents publics et privés qu’ils produisent : le terme d’archives (toujours au pluriel jusqu’à la période actuelle où, à la suite de Michel Foucault, on s’est mis à parler d’archive au singulier…) remonte à 1416. Toutefois, c’est seulement la Révolution française – plus précisément, l’Assemblée constituante, en 1790 – qui a créé une administration spécifique des Archives. Actuellement, le Service interministériel des Archives de France travaille à une réflexion ainsi formulée : quelles archives collecter aujourd’hui et transmettre demain aux générations futures ?

Dans ce contexte, l’APA a organisé le 30 mars dernier sa table-ronde annuelle sur le thème « Archiver l’intime au 21e siècle ». Un débat très animé s’est tenu avec la participation de trois spécialistes, Bénédicte Grailles, maître de conférences en archivistique à l’Université d’Angers, Camille Bresch, auteure d’une thèse intitulée « Les écrits personnels et leur archivage à l’ère du numérique » et Yann Potin, archiviste et chargé d’études documentaires aux Archives nationales, maître de conférences associé à l’Université Paris 13.....
 

Revista Brasileira de Pesquisa (Auto)Biográfica

 

Une revue en langue portugaise (Brésil) sur l'autobiographie.

Revue animée par Elizeu Clementino de Souza, professeur à l'université UNEB du Brésil, Bahia, Salvador  membre de l'école doctorale en Sciences de l’Education (UNEB) et de l’Association Brésilienne de Recherche (Auto)Biographique (BIOgraph), membre de l'ASIHVIF

Cette revue paraît trois fois par an depuis 2016.

Le numéro 4-11 vient de paraître avec un dossier "Narrativas LGBTIQ"

Claudie Hunzinger

 

Dossier principal du numéro 42 de la revue "LES MOMENTS LITTERAIRES"

... Claudie Hunzinger, écrivaine et plasticienne, s’ensauvage. Elle part à la rencontre « du territoire des autres », des tribus de cerfs. Pour observer le  sauvage, elle s’efface, se fond, s’oublie, se perd jusqu’à devenir personne. Alors elle découvre la force et la beauté de la nature, la partie du monde qui n’a pas encore été asservie par les humains...

« Boris Vian, du génie en tube »

 

Dossier du numéro 18 - juin 2019 de la revue "Nouveau Magazine Littéraire"

Centralien, musicien et critique de jazz, auteur de tubes de la chanson, il a excellé dans la littérature avec une prédilection pour les mauvais genres, tels que le polar et la science-fiction. Son succès auprès d’un large public, soixante ans après sa mort, transcende encore les générations : L’Écume des jours demeure le grand classique des lecteurs adolescents.

Avec Claire Julliard, Martin Winckler, Geneviève Brisac, Patrice Pluyette, Coline Pierré, Fabrice Colin...

Raconter / se raconter - Dits et non-dits du récit de soi

 

Le numéro 9 de notre revue LE SUJET DANS LA CITE vient de paraître

Extrait de la présentation :

Ce numéro de la revue Le sujet dans la cité interroge le « récit », et en particulier le « récit de soi », en tant que pratique dont les effets agissent à la fois sur l’auteur-narrateur et sur les acteurs et agents qui en sont les destinataires. L’enjeu est ainsi de comprendre ce qui s’effectue au travers des gestes de l’activité narrative (évocation, description, temporalisation, configuration, expression, réception) et d’examiner ce qui s’y accomplit et génère des effets : formation de soi, accompagnement du comprendre, manifestation de savoirs, maintien de l’agentivité

L'ACCOMPAGNEMENT EN FORMATION D'ADULTES : POSTURES, PRATIQUES ET EFFETS

 

Parution du numéro 22 de la revue Chemins de formation
L'accompagnement en formation d'adultes : postures, pratiques et effets. Ce numéro a été coordonné par Hervé Breton, Noël Denoyel et Sébastien Pesce.

VIVRE LA MALADIE, ENTRE ÉPREUVES, RÉCITS ET HISTOIRE

 

Numéro Hors-série 2019 de la revue Chemins de formation

Ce numéro a été préparé et conçu avec l'Association internationale des histoires de vie en formation (ASIHVIF). Il a également bénéficié de l'expertise du Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire (CRIRES) de l'Université de Laval au Quebec.

La lttérature québécoise - La nouvvele génération

 

Le dossier central sur la nouvelle génération de la littérature québécoise, paru dans la revue LE MATRICULE DES ANGES n° 202-avril 2019

DOSSIER.- Le vent du renouveau se lève sur la Belle Province. Pour preuve, l’imposant roman de Christophe Bernard, La Bête creuse. Cette saga familiale, aux miroirs déformants, est une ode à la liberté narrative.

L'Amérique indienne

 

Le dossier central du numéro 9 de la revue AMERICA

Mais aussi un texte inédit de Philip Roth et un long entretien avec Bret Easton Ellis

Le sentiment géographique

 

Le dossier central sur Emmanuel Ruben, paru dans la revue LE MATRICULE DES ANGES n° 201-mars 2019

DOSSIER.- Géographe de formation, ses romans délivrent le diagnostic inquiétant de la maladie européenne. Quand écrire permet de mieux voir. Il a fait paraître Sur la route du Danube

Correspondre aujourd’hui

 

Le numéro 68 des Cahiers de l'APA

Présentation sur le site de l'APA

Au printemps 2018, une enquête a été menée auprès des membres de l’APA par Roseline Combroux et Claude Delachet-Guillon au sujet de leurs pratiques atuelles de correspondance. Les questions posées portaient sur les pratiques d’écriture et de lecture du courrier mais aussi sur l’archivage et la conservation de la correspondance. Ce Cahier contient également des textes inédits sur le même sujet, auxquels nous avons adjoint le contenu du "sac ", expériences d’écriture de lettres réalisé à Ambérieu en juin 2018, lors des Journées de l’autobiographie, ainsi qu’un article sur la place de la correspondance dans le fonds APA et un autre sur le développement de l’art timbré.

Réparer la France

 

Le numéro 1 paru le 21 mars 2019

Présentation sur le site du magazine

Toutes les France qui racontent la France

Après les lancements réussis de notre hebdomadaire le 1 et du trimestriel America, nous préparons une nouvelle publication qui verra le jour le 21 mars. Un trimestriel inspirant de 196 pages pour rendre lisible un pays devenu illisible : la France. Au moment où notre société se fracture, nous avons la conviction qu’elle manque d’un récit à partager. C’est ce récit, tissé de tous les récits qui racontent la France d’aujourd’hui, que nous avons l’ambition de vous proposer.

Dans une période où la tyrannie de l’instant l’emporte sur l’approfondissement de l’information, où les médias, au centre d’attaques virulentes, sont en butte à une grave perte de confiance, notre réponse tient en ces propositions clés : ralentir, réfléchir, aller plus loin et plus profond, à l’écart des clichés, des préjugés, des regards pittoresques ou d’un surplomb éthéré sur « la province ». Donner la priorité à l’humain, s’éloigner du bruit et de l’insignifiance pour dégager l’essentiel, l’indispensable. Préférer la densité au superficiel bavard. Quand tous les points de repère s’effondrent sous l’assaut des fake news et des thèses complotistes, quand l’intimidation et l’ignorance supplantent le dialogue, il est des mots porteurs comme il est des murs porteurs. Des mots capables, par la multiplicité des récits, de dégager des lignes fortes de compréhension. Parce que nous croyons au langage, parce que nous croyons à l’écrit, parce que nous n’avons aucune leçon à donner, mais des témoignages à transmettre, nous avons réuni toutes ces convictions et ces envies dans Zadig.

Nos plongées à travers le pays, nous les ferons avec des écrivains et des reporters, des historiens et des sociologues, des démographes, des géographes, avec tous les regards susceptibles de nous éclairer dans un esprit d’ouverture mêlant approches sensibles et savoir accessible. Grâce à nos auteurs venus d’horizons multiples, Zadig écrira le roman vrai de la France, un roman qui lui ressemble et qui puisse nous rassembler. En nous apprenant. En nous surprenant. En offrant aussi un plaisir salutaire de lecture et de découverte.

Dans un monde d’images, à quoi bon la littérature? Cinquante écrivains répondent

 

Dans la revue PAPIERS de France Culture (n°28 - mars 2019)
Trois volets dans ce dossier exceptionnel sur la littérature – comme elle va ou comme elle ne va pas.

Tout d’abord une enquête auprès de 50 écrivains (H/F) avec une même question pour chacun : Pourquoi écrivez-vous dans un temps largement dominé par l’image ?

Ensuite, une sélection de 30 livres pour comprendre le monde dans lequel nous vivons. Autant d’ouvrages qui démontrent que les mots restent essentiels pour nous repérer aujourd’hui.

Enfin, deux réflexions sur la littérature-monde, un concept jadis forgé par Goethe, qui démontre l’importance de la langue et du verbe pour lutter contre les discriminations et les dominations de toutes natures…

Et également une longue interview de Gérard Noiriel sur le mouvement des "Gilets jaunes"

Autobiographie et fiction

 

Le dossier principal de 40 pages de la revue de l'APA "LA FAUTE A ROUSSEAU" (numéro 80 - février 2019)

Présentation du dossier

Longtemps, on a pu croire que les rapports entre autobiographie et fiction relevaient d’un mariage entre la carpe et le lapin. Et en effet, si l’on revient à la définition de l’autobiographie comme « un récit rétrospectif en prose qu’une personne réelle fait de sa propre existence », il n’existe guère de place dans une telle démarche pour une quelconque trace de fiction. Quant au roman, il se présente comme une narration fictionnelle, oeuvre de pure imagination.
Mais aujourd’hui les frontières sont devenues plus floues. Roman personnel, roman autobiographique, autofiction, bio-fiction, exo-fiction... à des degrés divers, le récit autobiographique se glisse dans le roman au point d’en devenir le matériau principal. L’échange reste inégal, car l’auteur d’une autobiographie recourt rarement à des éléments fictifs.

Et aussi un dossier sur "Le monde d'Ariane Grimm"

 

Simone de Beauvoir, une femme libre

 

Le hors-série du MONDE de Février-Mars 2019, « Simone de Beauvoir, une femme libre », revient sur l’œuvre et la personnalité de l’auteure, meilleure chroniqueuse de son temps.

A l’occasion de l’entrée de ses Mémoires d’une jeune fi lle rangée au programme de l’agrégation de lettres modernes, de la parution dans la Pléiade cet été de tous les volumes de ses Mémoires, de la Journée des femmes le 8 mars et de l’anniversaire du mouvement #metoo...

De son existence, Simone de Beauvoir a fait une œuvre. Pas seulement en la racontant dans ses quatre volumes de Mémoires, disponibles depuis mai 2018 en « Pléiade », mais en se consacrant sans relâche à la difficile « construction de soi ». Après « La Pléiade », elle est au programme de l’agrégation de lettres modernes, son ombre plane autour des débats suscités par le mouvement #metoo et elle apparaît non seulement comme une grande mémorialiste, mais aussi comme une figure importante de la philosophie existentialiste et une pionnière de la philosophie féministe....

Est-on écrivain avant la publication ?

 

Le dosier du numéro 60 de la revue DECAPAGE - 30 janvier 2019

L’éditeur assure un rôle déterminant dans l’accès au champ littéraire. Comme le souligne Bourdieu, l’éditeur « n’est pas seulement celui qui procure à l’oeuvre une valeur commerciale en la mettant en rapport avec un certain marché […] il est celui qui peut proclamer la valeur de l’auteur qu’il défend. » Mais l’écrivain est-il moins écrivain avant cette première consécration ? Comment l’écrivain – et son entourage – vit-il l’avant publication ? Le moment où il passe ses nuits et ses week-ends à écrire, sous le regard – amusé ? complaisant ? encourageant ? moqueur ? – de ses proches.

Quatorze auteurs reviennent sur cette période qui précède le premier contrat d’édition, quand il fallait assumer – socialement – le fait d’écrire alors qu’ils n’avaient encore rien publié.
Avec : Carole Fives, Constance Joly, Dominique Noguez, Éric Faye, François-Henri Désérable, Laurence Tardieu, Lisa Balavoine, Maria Pourchet, Matthias Jambon-Puillet, Nicolas Fargues, Nicolas Mathieu, Philippe Jaenada, Sylvain Pattieu, Sylvain Prudhomme.

Et également :

Entré en littérature en 1998, aux éditions de Minuit, Tanguy Viel est l’auteur d’une dizaine de livres, dont Article 353 du Code pénal, Grand PrixRTL-Lire en 2017. Il nous a reçus chez lui, sur les bords de Loire, un jour gris comme un mois de novembre et s’est plié au jeu de la Panoplie littéraire. Pour nos lecteurs, il évoque son enfance, ses figures tutélaires, ses amitiés formatrices, explore sa bibliothèque, ouvre les tiroirs et revient sur chacun de ses livres.

[Une rencontre avec Tanguy Viel, le 21 février 2019 - 20h00]