Rencontres - Livres

11e édition du FESTIVAL PARIS EN TOUTES LETTRES

 

Du 10 au 22 novembre 2020, rendez-vous dans les lieux suivants :

  • la Maison de la Poésie
  • Archives nationales
  • Bibliothèque Historique de la Ville de Paris
  • Bibliothèque nationale de France
  • Bibliothèque Publique d’Information - BPI
  • Centre Wallonie-Bruxelles
  • Forum des images
  • Institut du monde arabe
  • La Place-Centre - Culturel Hip Hop
  • Médiathèque de la Canopée la fontaine
  • Mémorial de la Shoah
  • Musée des arts et métiers
  • Musée d’art et d’histoire du Judaïsme

Lectures-rencontres, Performances, Concerts littéraires, Lectures-projections, Siestes acoustiques, Conférences artistiques, Concerts dessinés, Séances d’écoute, Lectures Jeunesse

avec Virginie Despentes & Zëro  // Éric Reinhardt & Maud Geffray // Chloé Delaume // Florent Marchet & Elliot Royer  // Bertrand Belin // Anna Mouglalis, Micha Lescot & Lise Charles // Jonathan Coe // Tim Dup // Aurélien Barrau  // Hervé Le Tellier // Barbara Carlotti &  Prieur de la Marne // Vîrus & Akosh S. // Nuit de la Poésie // Nuit de la Radio // Siestes acoustiques…

30e Lettres d’Automne

 

Du 10 au 29 novembre 2020 à Montauban (Tarne-et-Garonne)

Autour de la thématique « À la croisée des langues, littératures françaises d’ici et d’ailleurs », le  programme du 30e festival Lettres d’Automne sera exceptionnellement décliné en trois chapitres, consacrés à l’œuvre et l’univers artistique de trois invités d’honneur :
Léonora Miano (12 au 15 novembre) – Patrick Chamoiseau (19 au 22 novembre) – Mathias Énard (26 au 29 novembre)

Lettres du monde

 

Du 12 au 22 novembre 2020 à Bordeaux

La 17e édition du festival des littérature du monde, Lettres du monde – Un nouveau monde ?, se déroule du 12 au 22 novembre 2020 à Bordeaux et dans la région Nouvelle-Aquitaine.

Chaque année, à la mi-novembre, le festival Lettres du monde invite une vingtaine d’écrivains du monde entier, traducteurs, éditeurs pour un programme de 95 rendez-vous littéraires avec le public.

A noter, la journée professionnelle du 12 novembre : Les langues peu traduites et les langues régionales : comment traduire et quelle place dans l’édition française ?

Salon du livre de Montréal 2020

 

Pas de hall ni de stands cette année pour le Salon du livre de Montréal. La manifestation se réinvente hors-les-murs et en ligne.

Le Salon du livre de Montréal (SLM) confirme le maintien de son édition 2020 du 12 au 15 novembre, mais il se déroulera sous une nouvelle forme.

L'autobiographie en mouvement : nouvelles recherches, nouvelles pratiques

 

Le 21 novembre 2020 à 14h00, reprogrammation par l'APA de la table ronde prévue initialement en mars.

Avec Christine Delory-Momberger, Arnaud Genon, Véronique Montémont

Se former et accompagner par les histoires de vie

 

REPORTE

Les 5 et 6 novembre 2020, colloque organisé par l'IST Pierre Bourdieu et l'ASIHVIF - 8 cours Léon Bérard à Pau

Présentation : De la crise aux histoires de vie en formation

Et si cette crise sanitaire sans précédent était une formidable occasion de repenser le cours de nos vies ; Une nouvelle manière de penser nos relations, dans le monde, avec nous-même et les autres.

Car ce qui est en question ne se pose plus en termes de concurrence, de recherche de performance ou de compétition, mais plutôt dans nos modes d’agir, nos manières de partager, de coopérer, de cheminer ensemble. Finalement c’est probablement parce que nous sommes atteints dans nos corps, dans notre existence propre et dans les restrictions relatives à nos libertés individuelles que le sens de la vie est réinterrogé. Là où il s’agissait d’acquérir ou de posséder, il s’agit maintenant de comprendre qui nous sommes, comment nous voulons exister personnellement et socialement. Autrement dit, chercher à comprendre ce qui nous arrive pour être ensemble sur notre planète.

Comment en sommes-nous arrivés là ? C’est par cette simple question, à un moment particulier de la vie, que s’enclenche parfois la démarche en histoire de vie. En s’arrêtant de courir, en ralentissant les temps qui s’imposent à nous, nous pouvons réinterroger le sens de notre vie, nous engager dans une quête de sens sur l’existence. Pour cela, il nous faut revenir sur notre passé, repenser nos pratiques sociales et nos expériences personnelles, repenser nos manières de faire, reconstruire une histoire apurée de ce qui nous asservit, faire de notre vie une histoire.

Et si la formation n’était pas uniquement une question d’acquisition de savoirs, mais aussi et avant tout une démarche de mise en forme permettant à chacun en conscience de considérer ses expériences, de leur donner une cohérence, de s’engager dans une visée d’existence partagée pour le bien commun.

Aussi proposer ce colloque, La « place » de la personne dans les accompagnements institués ;   Se former et accompagner par les histoires de vie », est pour nous l’occasion d’élaborer collectivement des réponses que peuvent se poser de nombreuses personnes. C’est aussi participer à la reconnaissance des pratiques, à les situer dans une perspective épistémologique, à leur proposer un cadre méthodologique et éthique ; Finalement, partager ensemble sur ce qui participe d’une démarche d’élaboration de connaissances incarnées et inter-personnelles.

Au nom du comité d’organisation, Hervé Prévost