Rencontres - Livres

Rencontre avec Aldo Naouri

 

Le mercredi 23 octobre 2019, 19h30-21h00 - Rencontre avec Aldo Naouri, à l’occasion de la parution de son ouvrage Des bouts d’existence, Odile Jacob, 2019 - au MAHJ - Hôtel de Saint-Aignan 71, rue du Temple 75003 Paris T. 01 53 01 86 60 

Pédiatre renommé, spécialiste des relations intrafamiliales et auteur d’une oeuvre féconde, Aldo Naouri est né en 1937 à Benghazi, en Lybie.
Orphelin de père, il grandit bercé par le judéo-arabe parlé par sa mère, avant d’entamer un dialogue ininterrompu avec la langue française, après l’expulsion de la famille vers l’Algérie en 1942.
Il revient sur les souvenirs, les histoires et les mots qui l’ont accompagné tout au long de sa vie, de son enfance juive en Afrique du Nord à la pratique de la pédiatrie, toujours aidé d’un outil formidable : l’écoute.

Violette Leduc-Simone de Beauvoir, les enjeux d’une rencontre

 

Le 17 octobre 2019 à 19h00 à 21h00, à la Bibliothèque Faidherbe, Paris 11.

Cette conférence d’Anaïs Frantz revient sur la rencontre entre les deux femmes de lettres, et propose des pistes pour introduire la lecture de « L’Affamée ». Il sera aussi question de censure et d’autocensure dans l’œuvre de Violette Leduc.

Violette Leduc et Simone de Beauvoir : l’événement d’une rencontre et l’écriture de L’Affamée. Nous sommes en février 1945. Violette Leduc est à un tournant de sa vie. Trafiquante en faillite, elle va troquer son cache-beurre pour une chemise cartonnée où glisser des feuillets manuscrits et devenir écrivaine. La rencontre avec Simone de Beauvoir est décisive, au plan littéraire mais aussi amoureux. Elle donne lieu à l’écriture de l’un des plus grands textes de la littérature de langue française sur la passion amoureuse que le XXe siècle ait produit : L’Affamée (1948). Cette conférence revient sur la rencontre entre les deux femmes de lettres, interroge les enjeux de cet « événement » biographique et poétique et propose certaines pistes pour introduire la lecture de L’Affamée...

Pas vu Maurice, chroniques de l'infraordinaire

 

Le jeudi 24 octobre 2019 à 19h à la Libraire des Editeurs Associés, 11 rue de Médicis, 75006 Paris 

Présentation par l'auteure, Laurence Hugues, de son livre écrit à partir de carnets trouvés dans une maison du Forez.

Migrations et réécriture de soi

 

Du 5 octobre au 14 décembre 2019 en Provence-Alpes-Côte-d’Azur

Après dix ans d’existence, le Réseau pour l’Histoire et la Mémoire des Immigrations et des Territoires en Provence-Alpes-Côte d’Azur (RHMIT) fait peau neuve. Nous changeons de nom, de formules et de défis... mais nous vous retrouvons avec un plaisir intact pour la 5è Biennale Histoires Mémoires !

... La Biennale Histoires Mémoires met en valeur le travail et la pensée des acteurs du territoire. Ce temps fort de communication autour des initia - tives locales permet de régulièrement plaider pour une approche sensible qui favorise l’échange d’outils, l’appropriation des connaissances et la circulation des savoirs académiques, professionnels et expérientiels. Vous y trouverez des manifestations culturelles proposées par des artistes, des fabriques des savoirs animées par des travailleurs socio-éducatifs et un cycle de conférences accueillant des chercheurs en sciences sociales. Cette année nous avons mis l’accent sur les migrations africaines en prêtant une attention particulière aux phénomènes de résistance et à la manière dont ils participent à une réécriture intime et collective. À travers ce programme, en provo - quant la rencontre entre un public et des acteurs variés, nous cherchons à provoquer des bouleversements et à élargir nos horizons. Puissiezvous y trouver également des sources d’inspiration ! ...

Plusieurs manifestations sont directement en lien avec les préoccupations de notre association.

L'Almanach des amoureux des mots

 

Le jeudi 10 octobre 2019 à 19h00, à la Maison de la Poésie de Namur - Rue Fumal 28, 5000 Namur (Belgique) 

Suite au succès de sa conférence de février dernier en nos murs, la Maison de la Poésie et le Club Richelieu ont le plaisir d’inviter Bernard Fripiat à rendre à nouveau hommage à la langue française.

Bernard Fripiat propose, avec son « Almanach des amoureux des mots », de découvrir avec humour la richesse mais aussi les petites excentricités de la langue française. Il racontera au public, jeudi prochain, quelques-unes des anecdotes drôles et surprenantes qui ponctuent son ouvrage.

  • Plus d'informations ici

québec en toutes lettres

 

Du 17 au 27 octobre 2019 dans la ville de Québec 

Québec en toutes lettres est un festival thématique novateur qui contribue au rayonnement de la littérature par le biais d’une programmation audacieuse. Chaque automne, depuis 2010, le festival propose au grand public des découvertes et des défis d’écriture et de lecture, ainsi que des manifestations littéraires placées sous le signe de la curiosité et de l’inusité.

Présenté par L’Institut Canadien de Québec, en collaboration avec la Ville de Québec et de nombreux partenaires, le festival accueille une foule d’amoureux de la littérature chaque année.

À l’occasion de son 10e anniversaire, le festival invite les écrivaines et écrivains, les artistes et les citoyennes et citoyens à réfléchir aux enjeux actuels liés à l’avenir de la vie sur Terre, à nos liens avec les territoires et entre humains, et aux actions à entreprendre pour sauvegarder la beauté du monde.

Lire en Poche - Le salon des livres de poche

 

Du 11 au 13 octobre 2019 - au Théâtre des Quatre Saisons et à La Médiathèque Jean Vautrin - 32, route de Léognan - 33170 GRADIGNAN

Une centaine d'écrivains invités, douze stands de libraires, une cinquantaine de rencontres d'auteurs, des arts vivants, des ateliers, de la musique, des jeux...

Il y en a pour tous les âges, tous les goûts, et tout est gratuit !

Découvrez le programme littéraire et les animations proposées pour la 15e édition de Lire en Poche 

Mémoires d'enfance - Colloque international

 

Les 19 et 20 octobre 2019, dans l'auditorium de l'Abbaye-école de Sorèze, rue Saint Martin - 81540 Sorèze

L'enfance constitue un vivier de souvenirs, bons ou moins bons. Temps d'apprentissage et de découverte du monde, elle est souvent à l'origine des premiers feuillets d'un journal personnel, d'un livre de famille ou de mémoires. Entre invention de soi et réalité intacte de souvenirs enfouis et soudain ressuscités, que nous disent-ils de l'enfance ? Cette mémoire ravivée, voire ré-enchantée par la plume, est au cœur de ce colloque.    L'enfance sera ici envisagée dans le temps long à tous les sens du terme : de quelques mois à vingt ans, et de l'époque moderne à nos jours. Quant à l'espace choisi, l'Europe sera privilégiée, sans exclure a priori d'autres regards qui apporteront un contre-point comparatif essentiel à une meilleure connaissance de nos sociétés occidentales.    Le colloque réunira historiens, anthropologues et littéraires, qui appréhenderont le récit d'enfance à la fois comme mode d'écriture spécifique, objet d'apprentissage, moment clé du récit autobiographique, et bien sûr processus complexe de dévoilement d'un soi en devenir. Il donnera la parole à différents spécialistes - médecins, pédagogues, juristes - pour éclairer les mécanismes psychiques qui animent la mémoires de l'enfance, l'oubli aussi de cette période essentielle des balbutiements de la vie, ainsi que la place et le statut accordés à la parole de l'enfant.   Cette pluralité et le croisement d'approches d'une mémoire contrastée de l'enfance contribueront largement à l'intérêt de la rencontre

Rencontre avec Lise Poirier Courbet

 

Le vendredi 11 Octobre 2019 à 19h, à la librairie Café, le 108 : 4, impasse Joinville - 75019 Paris

A l'occasion de la sortie de son dernier livre "C'EST LA PREMIÈRE FOIS QUE JE VIS LONGTEMPS", rencontre avec l'auteure.

[Fiche du livre]

29è salon de la revue à Paris

 

Les 11, 12 et 13 octobre 2019 à la Halle des Blancs-Manteaux - 48 rue Vielle-du-Temple (Paris 4e)

900 revues présentes ou représentées 

35 animations

24è SILA (Salon international du livre d'Alger)

 

Du 30 octobre au 9 novembre 2019 - Palais des expositions des Pins maritimes

 

Rappel  du salon 2018 :

La 23ème  édition du salon international du livre d’Alger touche à sa fin et donne un rendez-vous à son fidèle public pour une nouvelle édition en 2019. En attendant le chiffre officiel des visiteurs du 23e SILA, le record a été enregistré lors de la précédente édition avec 1.700.000 visiteurs, ce qui classe le SILA comme le plus grand salon du livre dans le continent africain et dans le monde arabe. Pour cette édition, le public a prouvé encore une fois son affection pour le livre et pour la lecture. Des algériens, des quatre coins du pays, ont pris d’assaut des les premiers jours de son ouverture, les espaces du SILA, au Palais des expositions des Pins maritimes, en assistant aux conférences et débats, ainsi qu’en cherchant des ouvrages inédits, la perle rare.

On vient au SILA de toute l’Algérie

L’affluence était importante lors des débats avec le prix Nobel chinois de la littérature en 2012 Mo Yan, le cinéaste franco-grec Costa Gavras et d’autres invités de choix. Débats et échanges riches. Des élèves d’écoles publiques et privées, des scouts musulmans algériens et des membres de différentes associations socioculturelles, se sont déplacés au SILA 2018. Le salon confirme chaque année son statut de lieu de rassemblement annuel du savoir et de la culture en Algérie, fréquenté par toutes les franges de la société, de tous les âges et en provenance de tous les coins de l’Algérie. Chacun y trouve son compte au SILA, un rendez vous populaire