Les mises à jour

comment notre site est-il organisé ?

 

 

1*- Chaque nouvelle information (quelle qu’en soit la nature) est affichée au fur à mesure dans cette page « Les mises à jour ».

2*- Ensuite chaque information est dupliquée dans la page spécifique, exemples :

« Formation », « Théâtre », « Livres », « Dossiers », « Revues », « Expositions », « Notes, articles, entretiens », etc…

3*- Une information peut donc se retrouver dans plusieurs pages : par exemple un livre se trouve dans la page "Les mises à jour", puis naturellement dans la page « Livres », et peut également faire partie de la page « Livres sur l’écriture » ...

4*- Un événement (un salon, une conférence, une pièce de théâtre, etc…) qui se trouve dans la page « Les mises à jour », est également dans la page « L’agenda » au mois où il a lieu.

5*- Et n’oubliez pas le moteur de recherche en haut à droite de chaque page. Il peut vous aider !

 - le dire et l'écrire

 

Voir aussi l'AGENDA

La dernière lettre : Numéro 269 - 13 novembre 2019

13/11/2019

 

 

  1. Pour s'inscrire à la newsletter, remplir le formulaire  
  2. Proposer la newsletter à un.e ami.e, cliquer ICI

lecture : LAURENCE HUGUES – PAS VU MAURICE, CHRONIQUEs DE L’INFRAORDINAIRE

11/11/2019

Le Mardi 3 décembre 2019 à 20H00 - Maison de la Poésie - Passage Moliėre - 157, rue Saint-Martin - 75003 Paris

À partir de carnets retrouvés dans une maison abandonnée, ce livre raconte la vie quotidienne d’un hameau du Forez. De 1997 à 2000, Marie, paysanne, consigne son quotidien au fil des années qui passent et de la solitude qui s’installe. Elle y inscrit les travaux et les jours, les visites du neveu, Maurice (tel jour « vu », tel autre « pas vu »), le nombre de bocaux de confiture ou de haricots, le temps qu’il fait…

Laurence Hugues a entrepris de transcrire ces textes de listes, très contemporains dans leur style, leur énoncé, leur répétition, sans affect même lorsque des morts surviennent, et de les reprendre dans sa propre écriture, au sens de repriser, comme on répare un tissu. Une écriture à deux voix, deux voix de femmes, qui scande l’histoire de ce monde rural disparu – ou presque – qui a aussi sa noblesse et de nombreuses vertus. Ce récit n’a pas seulement caractère d’archive. Il peut faire écho chez celles et ceux qui aujourd’hui sont tentés par une vie plus simple, plus sobre, loin des grands centres urbains.

Pierre Bergounioux

10/11/2019

Cahier dirigé par Jean-Paul Michel

L’oeuvre de Pierre Bergounioux est des plus singulières. Par ses objets, sa manière, sa langue, les vues que l’auteur s’emploie à soutenir avec énergie, le ton qui sont les siens. Pierre Bergounioux s’est voulu le témoin de la mutation qui vit, en moins d’un demi-siècle, les campagnes de l’Europe occidentale se vider de leur population. Un témoin non moins attentif qu’impliqué. Son oeuvre entretisse à petits points les fils de la découverte des mondes proches, du soi, des mondes extérieurs successifs à quoi contraint le passage du temps, la ruée des bouleversements technologiques,…

Ce volume, riche de nombreuses contributions de l’auteur touchant le chemin des grandes rencontres littéraires, mais aussi les grands événements de sa vie personnelle, assemble un faisceau de lectures sensibles, probes, d’auteurs contemporains disant la surprise, le sérieux, l’éclat, la portée d’une oeuvre tissée de tant de fils, parmi lesquels : Gabriel Bergounioux, Michael Bishop, Michael Brophy, Serge Canadas, Dominique Charnay, Eric Dazzan, Laurent Demanze, Jean-Paul Goux, Karim Haouadeg, Marie-Hélène Lafon, Yves Leclair, Pierre Michon, Jacques Réda, John Taylor.

Souvenirs de l'avenir

10/11/2019

Livre de Siri HUSTVEDT

En 1978, une jeune femme en quête d’aventure, S. H., s’installe à New York dans l’intention d’écrire son premier roman. Mais elle se voit bientôt distraite de ses projets par sa mystérieuse voisine, Lucy Brite, dont les propos aussi confus qu’inquiétants lui parviennent à travers la mince cloison de leur immeuble décrépi. S. H. se met à transcrire les étranges monologues de Lucy, où il est question de la mort brutale de sa fille et du besoin qui la taraude de châtier son assassin. Jusqu’à cette nuit de violence où Lucy fait irruption dans l’appartement de S. H.
Quarante ans plus tard, S. H. retrouve le journal qu’elle a tenu cette année-là et entame un récit autobiographique – Souvenirs de l’avenir – dans lequel elle juxtapose savamment les textes contenus dans le journal, les ébauches du roman qu’elle tentait d’écrire alors, et les commentaires que ces brouillons de jeunesse inspirent à la romancière chevronnée qu’elle est devenue, afin de créer un dialogue entre ses différents “moi” à travers les décennies.
Virtuose, incisif et poignant, le septième roman de Siri Hust vedt rassemble et magnifi e les thèmes qui ont fait d’elle l’un des écrivains les plus reconnus de sa génération : le caractère faillible de la mémoire, la brutalité du patriarcat, les traumatismes qui livrent leurs secrets bien des années plus tard, l’œuvre du temps et la capacité de l’imaginaire à recréer le présent, voire à le guérir. Ce “portrait de l’artiste en jeune femme”, voluptueuse superposition de récits, est un subtil alliage de réminiscences, de drôlerie et de magie narrative.

PIERRE MICHON : Création romanesque et écriture (auto)biographique

09/11/2019

Livre d'Asma Rezgui-Turki

Les écrits de Pierre Michon sont en majorité des biographies fictives où grands auteurs (ou peintres) et personnages anonymes, "minuscules", vont se côtoyer. La présente étude tente de démêler l'écheveau de cette écriture complexe et fascinante en suggérant quelques pistes originales de lecture.

« Bleu piscine » de Pauline Guillerm. Deux points de vue sur un même drame

09/11/2019

Après ACADIE-RESSAC, la pièce de théâtre BLEU PISCINE de Pauline Guillerm est publiée cette semaine chez Lansman Editeur. À l’occasion des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre dont la pièce est lauréate 2019, nous avons rencontré l’autrice.

L’Inventoire : Vous avez publié il y a 6 mois ACADIE-RESSAC, écho océanique de votre retour en Bretagne après votre résidence canadienne. Cette fois, il est encore question d’eau ! Comment vous est venue l’idée de cette pièce ?

Pauline Guillerm : Bleu piscine, qui ne s’appelait d’ailleurs pas encore Bleu piscine – au tout début du projet, il n’y avait pas encore de piscine -est né au lendemain des attentats de Paris. Habitante d’un des quartiers touchés, j’ai été saisie par le changement de vie dans mon quartier et particulièrement sensible à la trajectoire de celles et ceux qui ont assisté « de l’extérieur » aux évènements parce qu’ils ont eu par exemple à couvrir les évènements, à annoncer, à surveiller, à balayer. Pour tous et toutes, il y a eu un avant et un après. J’ai eu envie de me rapprocher de ces personnes-là. Loin du drame et pourtant si proches. J’ai toujours été intéressée – déjà, dans ma pièce Les amis d’Agathe M., mais aussi dans mon travail de création à partir de différentes réalités sociales – par la trajectoire de vie des personnes qui se trouvent « à côté » des drames....

Au sila, une rentrée littéraire sous le signe du Hirak

09/11/2019

Un article du quotidien LE MONDE, publié le 8/11/2019

L’événement culturel le plus important du pays est lui aussi inspiré par le mouvement de contestation que traverse le pays depuis le mois de février.

« Ce qui est génial, c’est de voir cette conscientisation accélérée chez les gens, et pas seulement à Alger ! Dans toutes les wilayas [préfectures] ». Au Salon international du livre d’Alger (SILA), un jeune militant est venu saluer Mohamed Anis Saidoun, 27 ans, en pleine dédicace d’un recueil qui publie une de ses nouvelles. Déjà primé, le jeune auteur y raconte l’histoire de deux militants algériens « blasés » par la paralysie des années Bouteflika, persuadés que rien ne bougerait, jusqu’à cette journée du 22 février, point de départ des manifestations contre le régime. Evénement culturel le plus important du pays, qui se tient jusqu’au 9 novembre à la Safex, le palais des expositions de la capitale, le SILA n’échappe pas au mouvement de contestation qui secoue l’Algérie depuis près de neuf mois...."

Maghreb-Orient des livres 2020

08/11/2019

Le Vendredi 7 février de 14h- 19h, le Samedi 8 février à 11h- 19h et le Dimanche 9 février de 11h- 18h, dans les salons de l’Hotel de Ville de Paris - 3, rue de Lobau 75004 PARIS

Rendez-vous incontournable pour tous les passionné·e·s de littérature, d’histoire et d’actualité du Maghreb et du Moyen-Orient et de leurs diasporas.

(très prochainement les premières informations)

Au Liban, des écrivains prennent la parole

08/11/2019

Un numéro spécial de L'ORIENT LITTERAIRE - n°161-7/11/2019

Extrait de l'article de Wajdi MOUAWAD : 

"...Quoi qu’il arrivera, même si vous les décimez jusqu’au dernier, ils auront été, en quelques jours, l’incarnation de cette phrase écrite par le poète Claude Gauvreau, poète québécois dont l’exil m’a fait devenir compatriote : « Il faut poser des actes d'une si complète audace que même ceux qui les réprimeront devront admettre qu'un pouce de délivrance a été conquis pour tous.» C’est ce que ces quelques jours d’octobre ont per mis de faire. Délivrer des millimètres de territoires enfermés en chaque Libanais meurtri par les quarante années qui viennent de passer. Vous ne pouvez pas le nier. Vous ne pouvez pas ne pas l’entendre. Une respiration débute, quelque chose reprend son souffle, quelque chose respire, quelque chose respire.: ..."

Extrait de l'article de Georgia MAKHLOUF :

"...Le mal empire chaque jour, l’inquiétude me ronge, je n’arrive plus à écouter les nouvelles sur France Info, je ne les comprends plus d’ailleurs, elles s’égrènent dans une langue qui m’est devenue étrangère. Aucun remède n’est possible. Alors je prends l’avion. Je rejoins ce pays qui bouillonne, où les foules grossissent chaque jour sur les places et dans les rues, où les têtes et les bras se lèvent vers le ciel, où les gens forment une chaîne humaine qui trace le chemin du Nord au Sud et réinventent dans le même mouvement des choses trop oubliées, la fraternité, la joie d’être ensemble, l’exaltation de se découvrir des horizons communs. Ce pays où c’est fête parce que la foi y déplace les montagnes. Ce pays où les doigts se pointent vers ces « empereurs » qui, comme dans le conte d’Andersen, croient porter des habits neufs mais vont tous nus. L’imposture de leur nudité enfin dévoilée.

Je rejoins ce pays qui a recommencé à se rêver. Le mien..."

Salon du livre des Premières Nations

08/11/2019

Du 14 au 17 novembre 2019, nous accueillons la 8e édition du Salon du livre des Premières Nations - Ville de Québec.

Nous vous invitons d’abord à la soirée d’ouverture, avec notamment une prestation inédite de Marie-Andrée Gill, Le solfège des tempêtes, dans laquelle elle sera accompagnée par le musicien Frédéric Dufour. Assistez ensuite à de nombreuses tables rondes et rencontres avec les autrices et auteurs Michel Jean, Joséphine Bacon, Naomi Fontaine et de nombreux autres. Des spectacles et lancements continueront d’animer le Salon du livre des Premières Nations jusqu’au 17 novembre !

Le 22.03.2014

L'APA organise sa prochaine a Table-ronde 2014 sur le thème Ego numericus.

Elle a lieu le 22 Mars 2013, à l’École Normale Supérieure, 45 rue d'Ulm, 75005, Paris.

L’écriture numérique et la connexion universelle sont-elles en train de changer notre identité: notre rapport au temps, à l’espace, à l’information, à la pensée, à autrui, à nous-mêmes ? Après l’horloge, l’imprimerie et le chemin de fer, l’ordinateur et Internet seraient-ils en train de créer un homme nouveau ? Homo faber, devenu homo numericus, aura-t-il la même mémoire, les mêmes modèles, les mêmes projets ? L’identité narrative, fondée sur le récit, s’effacera-t-elle devant l’identité numérique, fondée sur le dialogue ? Quelle place pour le for intérieur, le silence, la lenteur, l’intime ? Quels nouveaux rapports entre les générations ? « Ego numericus » : apothéose ou éclatement de l’individu tel qu’il s’est construit dans l’Europe de l’époque moderne ?

avec Dominique Cardon, Christine Genin, Christophe Grossi, et Pierre, dit l'Idéaliste.

J'aimerais qu'il reste quelque chose

07/11/2019

A partir du 13 novembre 2019, un film de Ludovic Cantais

Synopsis :

Chaque semaine, une équipe de bénévoles du Mémorial de la Shoah à Paris recueille des témoignages et collecte les archives personnelles des déportés et de leurs familles.J’AIMERAIS QU’IL RESTE QUELQUE CHOSE va à la rencontre de ceux qui racontent et donnent, ainsi que de ceux qui écoutent et reçoivent.Au fil des entretiens, au détour d’une histoire, s’affirme l’indélébile présence des absents.

La bande annonce

Fureur de lire

07/11/2019

La prochaine édition de la Fureur de lire se tiendra du 21 au 24 novembre 2019 à Genève.(dans 35 lieux de la ville)

Organisée par la Maison de Rousseau et de la Littérature (MRL), en collaboration avec les Bibliothèques municipales et le Cercle de la librairie et de l’édition Genève

Rencontres, lectures, performances, séances de dédicace vous attendent du 21 au 24 novembre dans les librairies, les bibliothèques municipales et des lieux inattendus autour du point central de cette édition, le Théâtre Pitoëff.
Avec des écrivains reconnus et d’autres en plein envol, des grands noms de la scène et des artistes à découvrir, des textes à lire, dire, entendre, en musique, dans le noir, en silence, en mouvement, passionnément, à la folie…

AHMET ALTAN ENFIN PRESQUE LIBRE !

07/11/2019

Lundi 4 novembre 2019, à l'issue d'un nouveau procès, la 26e Haute Cour Pénale d’Istanbul a ordonné la remise en liberté du journaliste et écrivain Ahmet Altan ainsi que celle de la journaliste et auteure Nazli Ilicak, après l'annulation d'une première condamnation à la prison à vie.

Sa libération est accompagnée d'une mesure de contôle judiciare.

La Haute Cour Pénale d’Istanbul les a condamnés respectivement à dix ans et demi et à huit ans et neuf mois de prison mais a demandé leur libération sous contrôle judiciaire en raison des trois années qu’ils ont déjà passées derrière les barreaux.

Accusés d’être impliqués dans la tentative de coup d’Etat de 2016, Ahmet Altan et Nazli Ilicak avaient été condamnés en 2018 à la prison à perpétuité.

Mais le 5 juillet dernier, la Cour Suprême de Turquie a annulé cette condamnation à vie, estimant que les deux écrivains n'auraient pas dû être jugés pour tentative de putsch, mais pour avoir "aidé un groupe terroriste", un chef d’accusation passible d’une peine d’emprisonnement plus faible.La Haute Cour Pénale d’Istanbul a également acquitté le journaliste Mehmet Altan, le frère d’Ahmet Altan.

FABIENNE VERDIER - SUR LES TERRES DE CéZANNE

07/11/2019

Jusqu'au 5 janvier 2020, exposition au Musée Granet - Place Saint Jean de Malte 13100 Aix-en-Provence

Au musée Granet, sur plus de 700 m2 d’espace muséal, l’exposition retrace le parcours de Fabienne Verdier depuis son retour de Chine où elle est restée plus de 10 ans, jusqu’à ses œuvres créées ces derniers mois dans les carrières de Bibémus, face à la Sainte-Victoire, à Saint-Antonin, au sommet
de la montagne mythique… Il s’agit de la première rétrospective de l’artiste en France.

Cette exposition permet au visiteur d’appréhender l’œuvre de l’artiste dans sa globalité, de mieux comprendre son apprentissage auprès des lettrés chinois après la Révolution culturelle et de voir comment, rentrée en France, Fabienne Verdier élabore une esthétique nouvelle en se nourrissant des grands courants de pensée de la peinture occidentale (des Primitifs flamands à l’Expressionnisme abstrait). Ainsi, au fil des salles du musée, ce sont six temps forts qui sont proposés aux visiteurs, qui permettent d’embrasser l’évolution et la richesse du travail de l’artiste…

EXPOSITION REBECCA CAMPEAU

07/11/2019

Du 04/09/2019 au 31/12/2019 de 10h à 13h et de 14h à 18h - Fermeture(s) : Lundi, Mardi - au musée d'Art Brut à Montpellier - 1 rue Beau Séjour 34090 MONTPELLIER

Ne manquez pas l'exposition "REBECCA CAMPEAU", du 04 septembre au 31 décembre 2019 au musée d'Art Brut à Montpellier.
Peintre, dessinatrice, sculpteur, Rebecca Campeau garde un goût prononcé pour le textile et le papier mais peut faire oeuvre de tout matériau
« Pluridisciplinaire, je sculpte, peins et dessine tout un univers peuplé de créatures – d’aucunes illustres, Van Gogh, Proust, Flaubert, Picasso d’autres imaginaires, comme la représentation d’un monde intérieur enchanté, ludique, un univers intemporel et émouvant, le mien… »
L'artiste est une perfectionniste. Son travail de couture relève d’une minutie parfaite.

La dernière lettre : Numéro 268 - 06 novembre 2019

06/11/2019

 

 

  1. Pour s'inscrire à la newsletter, remplir le formulaire  
  2. Proposer la newsletter à un.e ami.e, cliquer ICI

Rencontre avec Luc Lang autour de son livre "La Tentation"

06/11/2019

DERNIERE MINUTE : Luc Lang a reçu le prix Médicis 2019

Le mercredi 4 décembre 2019 à 19h30 au Théâtre Le Quai - Angers

Luc Lang nous revient avec un livre initiatique inscrit au cœur du maelstrom de relations familiales exacerbées par les crises de notre société moderne. Nous retrouvons avec bonheur son écriture ciselée, exigeante, cet art de peindre les paysages comme celui de sculpter ses personnages au plus vif de leurs actions. Les Alpes et la forêt deviennent le théâtre de la quête introspective de François, chirurgien, passionné de chasse qui décide finalement de sauver un cerf après l’avoir blessé. A partir de ce geste, tout bascule. Au moment où toutes les illusions tombent, comment renouveler sa vie, son métier, la relation à sa femme et à ses enfants ? Autant de questions brûlantes qui ne peuvent que toucher les lecteurs, qui cette fois encore, sauront succomber à La Tentation.

Nous aurons aussi de beaux jours - Écrits de prison

04/11/2019

Livre de Zehra Doğan

Ce livre rassemble les lettres que l’artiste et journaliste militante kurde Zehra Doğan, durant ses 600 jours d’incarcération, a adressées à son amie Naz Öke, journaliste turque vivant en France et animatrice, avec Daniel Fleury, du webzine Kedistan pour la liberté d’expression.
Cette correspondance passionnée révèle une femme d’une générosité et d’une énergie exceptionnelles, une artiste surdouée, une poétesse, mais aussi une fervente militante pour la liberté des femmes et les droits des Kurdes, soucieuse des autres et du monde.

« Je pourrais te raconter tout ce qui se passe ici mais les mots me manquent pour te parler du chant de ces femmes. Pourtant, leurs voix qui s’élèvent depuis ces quatre murs et s’accrochent aux barbelés sont celles qui expriment le mieux l’emprisonnement. Ces voix, que la pluie accompagne, nous frappent au visage et chantent la révolte de l’emprisonnement, dans toute sa nudité. » (10 décembre 2018)

Oeuvres évadées de Zehra Doğan

03/11/2019

 Du 6 au 23 novembre 2019, une exposition Galerie de l’Espace Femmes – Antoinette Fouque, 35 rue Jacob - 75006 Paris

Zehra Doğan, artiste plasticienne, autrice, journaliste kurde, militante fervente pour la liberté des femmes et les droits des Kurdes, a été emprisonnée en Turquie durant 600 jours, entre 2016 et 2019. Elle a créé de nombreuses œuvres poignantes, dont cette exposition offre une large sélection.

  • A l'occasion de la Journée mondiale des écrivains en prison, une soirée de solidarité avec Zehra Doğan sera organisée le vendredi 15 novembre à 19h

Le train comme vous ne l'avez jamais lu - Paroles de cheminots

03/11/2019

Livre : 33 récits sous la coordination de Christine Depigny-Huet et Pierre Madiot.

Chacun est prompt à donner son avis sur le " statut " des cheminots... mais que font-ils vraiment ? Le sait-on ? Cet ouvrage est une plongée passionnante dans le quotidien de leur travail. Raconter le travail des cheminots Dans le débat public, il est beaucoup question du statut des cheminots, des grèves, d'endettement, de la fermeture de gares... Il y a pourtant toujours un grand absent : le travail des gens du rail tel qu'ils le font et le vivent au quotidien, et ce qu'ils mettent d'eux pour que, jours et nuits, les trains circulent. En une trentaine de récits, cet ouvrage plonge au coeur du travail, aux guichets, dans les bureaux, en gare, sur les voies, dans les trains... formant une mosaïque de textes qui nous font voyager dans l'univers fascinant du train. La culture cheminote Rassemblant les récits par métiers, les chapitres seront introduits par des courts récits centrés sur le parler cheminot. Car chaque métier a son appellation ! " Pieds fins ", " Bras morts ", " Araignées de fourgon " et " Fromage blanc " ne sont qu'un échantillon d'une vaste culture dont témoignent la plupart des textes réunis dans cet ouvrage. Une culture profonde, facteur d'union, qui rime avec service public et solidarité.

Je ne me souviens pas

03/11/2019

Du 19 au 30 novembre au Théâtre LES DECHARGEURS - 3, rue des Déchargeurs RDC Fond Cour - 75001 Paris

Texte de Mathieu Lindon - Adaptation de Christophe Dellocque et Sylvain Maurice [en partenariat avec Aleph-Ecriture]

A l’inverse de Georges Perec dans Je me souviens, Mathieu Lindon livre les fragments de choses dont il ne se souvient pas, ces inconduites intimes et parfois désagréables qui en disent beaucoup sur un individu. Avec humilité et ironie, il rassemble ces non-souvenirs, volontairement occultés ou non, et dessine le portrait d’un anti-héros, un homme ordinaire aux prises avec le temps.

La cuisine de Marie

03/11/2019

La chronique de Jacky Durand le 2/11/2019 sur France Culture, à propos du livre "Pas vu Maurice" de Laurence Hugues et Claude Benoit à la Guillaume. 

Quand une recette de pompe aux pommes raconte le quotidien d’une femme dans la solitude du Haut-Forez à travers un livre magistral.

Je vous emmène dans les monts du Forez, ce massif qui est à cheval entre la Loire, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme. Là-bas, j’ai déniché une véritable pépite, une sorte de petit carnet de mémoire intitulé "Pas vu Maurice, chroniques de l’infraordinaire" de Laurence Hugues et Claude Benoit à la Guillaume. C’est publié aux éditions Créaphis.

L’histoire de ce livre, c’est un bras d’honneur à l’oubli et une belle leçon de résistance des mots. Imaginez une maison abandonnée derrière la montagne, les genêts, les sapins. Il y a des matelas moisis, un calendrier des Postes de 2002, une dame-jeanne encore pleine de gnôle et, et dans une petite boîte verte en métal, Claude Benoit à la Guillaume, photographe et nouveau propriétaire des lieux découvre une quinzaine de carnets, tenus par Marie, une voix de femme dans la solitude du Haut-Forez....

 L'émission à la radio

L'Algérie se raconte

 

Un dossier littéraire de la librairie DIALOGUES de Brest

"La rentrée littéraire est algérienne. De nombreux romans nous font voyager à travers l'histoire de ce pays. De l'exil des harkis, à la guerre d'indépendance et ses silences douloureux, en passant par la création d'une librairie à Alger ou par le travail de Fernand Pouillon à Bab el-Oued, l'Algérie, la mystérieuse, dévoile ses secrets."

 

 

Livres de la rentrée littéraire 2017

 

Pour contacter la librairie DIALOGUES : https://www.librairiedialogues.fr/decouvrir_la_librairie/

autour des journaux de Pierre Bergounioux

02/11/2019

Le samedi 30 novembre à 15h00, Matinée du Journal de l'APA (Association pour l’Autobiographie et le Patrimoine Autobiographique ) à la Maison de la vie associative et citoyenne, 181 avenue Daumesnil, 75012, (métro Daumesnil ou Dugommier)

Débat animé par Véronique Leroux-Hugon avec Pierre Bergounioux et Yves Charnet, écrivain

Originaire de la Corrèze qui tient une grande place dans sa vie et dans son oeuvre Pierre Bergounioux est enseignant, romancier, essayiste mais aussi sculpteur. Ses journaux ont été publiés chez Verdier en quatre volumes de "Carnets de notes" couvrant la période de 1980 à 2015.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

"100 jours pour ne plus faire de fautes - grammaire, orthographe, conjugaison"

02/11/2019

Vous avez quelques difficultés avec la langue française, alors ce "manuel" de Bénédicte Gaillard peut vous servir.

Bénédicte Gaillard est une grammairienne et lexicographe française.

Son approche de l'apprentissage de la langue française est que la maîtrise de la langue française s’acquiert en privilégiant la compréhension et l’analyse et non en apprenant par cœur.

À partir de fautes fréquemment commises, elle expose les principales règles qui régissent la langue et met en avant toutes les régularités du français, convaincue qu’elles sont bien plus nombreuses que les irrégularités dont on parle généralement.

Transmettre - Traverser le temps et les générations

02/11/2019

Les 14 et 15 novembre 2019, Le Phare - Rue du Lac - 35350 Saint-Coulomb

Transmettre c’est devenir passeur faire vivre une mémoire et la mettre en mouvement. Nous nous inscrivons ainsi immanquablement dans le temps et le fil des générations. Entre maîtrise et indicible, chacun s’approprie, tricote ce qui lui est transmis consciemment ou inconsciemment, volontairement ou non. Souvent investis d’un devoir de mémoire, nous pouvons, parfois, faire le choix « du refus de transmission ».

♦ Le 14 novembre à 12h00, notre amie Véronique Leroux-hugon, adhérente de l'Association pour l’autobiographie et le patrimoine autobiographique, interviendra sur le thème "Comment transmettre  à travers les récIts autobIographiques ?"

La Fraternité ce n’est pas qu’un mot au fronton des mairies ...

01/11/2019

Titre complet : La Fraternité ce n’est pas qu’un mot au fronton des mairies - Paroles de ceux qui accueillent

Livre de Martine Blanchard et Josianne Gabry

Loin du tumulte médiatique, aux quatre coins de la France, dans les villes et les villages, des milliers de Français accueillent des exilés. Un immense élan de
solidarité et de fraternité dont rend compte cet ouvrage. Les auteures ont rencontré certains de ces bénévoles et leur ont donné la parole.
Car qui peut mieux rendre compte de la réalité de l’accueil que ceux qui le pratiquent au quotidien ?
Avec eux, à travers leurs témoignages, on découvre les difficultés et la complexité des démarches de la demande d’asile : les queues interminables pour obtenir un premier rendez-vous, les déplacements, l’attente angoissée de la réponse et l’espoir d’une vie normale en France. Mais pendant ce temps, où dormir, où se nourrir, où apprendre le français quand les pouvoirs publics n’assument pas leurs responsabilités ? Les bénévoles proposent des solutions alternatives pour répondre à ces besoins fondamentaux.
Militants de longue date ou tout récemment mobilisés, ils parlent de leur histoire personnelle, de leurs valeurs, l’humanité, la solidarité et racontent comment ils sont passés de la compassion à l’engagement citoyen. Engagement qui les fait s’organiser en associations et collectifs pour assumer le rôle de l’État quand il ne respecte pas ses propres lois. Ce sont eux alors qui font vivre dans des actions concrètes le principe de fraternité inscrit dans la devise républicaine.

LaFratenite...LaFratenite... [382 Kb]

38e édition de la Foire du livre de Brive

01/11/2019

Les 8, 9 et 10 novembre 2019 - Halle Georges Brassens et Théâtre municipal, Place du 14 juillet, 19100 Brive

Grand rendez-vous de la vie littéraire en France, la Foire du livre de Brive accueillera plus de 300 auteurs et plus d’une centaine de maisons d’éditions.

A quelques jours de la proclamation des grands Prix d’automne, la manifestation reçoit les auteurs de la rentrée littéraire et propose un programme riche de rencontres, de forums et de lectures.

La Foire du livre de Brive est organisée par la Ville de Brive avec le concours de libraires partenaires, l’accompagnement de fidèles partenaires privés, le soutien du Centre national du Livre (Ministère de la Culture et de la Communication), de la Région Nouvelle Aquitaine, du Département de la Corrèze et de nombreux médias.
Entrée gratuite

Algérie, la guerre des appelés - Le Bourbier - L'Héritage

01/11/2019

Le dimanche 3 novembre 2019, à 20h50, soirée spéciale sur France 5, avec la diffusion d’un documentaire en deux parties de Thierry de Lestrade et Sylvie Gilman Printemps 1956, des milliers de jeunes appelés sont envoyés en Algérie. À 20 ans, sans expérience de la vie, ils sont soudain confrontés à des dilemmes moraux au quotidien comme au combat. À partir des témoignages de ceux qui furent appelés comme simples soldats et d’images amateurs inédites, ce documentaire raconte cette guerre qui ne disait son nom et qu’ils n’ont jamais pu oublier.

Histoire de la violence

01/11/2019

Du 20 janvier au 15 février 2020, une pièce (en Allemans surtitré en Français) de Thomas Ostermeier, d'après le livre d'Edouard Louis - au Théâtre des Abesses 31, Rue des Abbesses 75018 Paris

"Paris, quatre heures du matin, après un dîner de Noël, Édouard rencontre Réda. Tous deux terminent la nuit dans l’appartement d’Édouard. Ils rient, font l’amour. Au réveil, le téléphone portable d’Édouard a disparu. Soudain agressif, Réda se jette sur lui, le frappe, le viole. Blessé, traumatisé, Édouard découvre bientôt, auprès de la police, du corps médical, mais aussi de sa soeur Clara à qui il confie ce qu’il vient de subir, la violence autrement sournoise du racisme et de l’homophobie. De ce récit autobiographique, Thomas Ostermeier livre une adaptation tendue à l’extrême, structurée en forme de mosaïque pour mieux montrer l’omniprésence de la haine de l’autre et de la différence, sociale ou sexuelle. Une transposition scénique d’autant plus forte et efficace que quatre comédiens seulement y interprètent tous les personnages. Hugues Le Tanneur"

Dernière sommation

01/11/2019

Livre de David Dufresne

Dans le Paris de l’insurrection, un enquêteur indépendant  : Étienne Dardel.
Une jeune réalisatrice, Vicky, qui tombe aux marches de l’Assemblée nationale.
Sa mère, sur un rond-point du Tarn, passée du Parti socialiste au Rassemblement national.
Le directeur de l’Ordre public, un républicain qui veut croire en la police.
Place Beauvau, un ministre qui tweete et qui tangue.
 
Et tout un monde qui traverse Dernière sommation comme un tableau vivant  : garde du corps incontrôlable, street medic courageuse, président assiégé, policiers en roue libre, éditorialistes compromis, entre mensonges et raison d’État.
 
Le grand roman de l’insurrection, tout en urgence et en modernité.
Le premier roman de David Dufresne

[Un article paru le 15 octobre 2019 dans EAN].

Présentation du livre "Mon père, ce tirailleur nigérien" de Fatimata Hamey-Warou

31/10/2019

Le 8 novembre 2019 à 19h : Rencontre suivie d'une dédicace - Maison internationale de Rennes - 7 quai de Chateaubriand - Rennes

Entrée libre

Je crois que dehors c'est le printemps

31/10/2019

Du 12 au 23 novembre 2019, pièce de théâtre de Gaia Saitta & Giorgio Barberio Corsetti - Théâtre Monfort - 106 Rue Brancion - 75015 Paris

C’est l’anniversaire d’Irina. Les spectateurs sont accueillis comme s’ils étaient les invités, les amis d’Irina. Cet anniversaire est particulier. Irina a décidé de le fêter pour assembler les morceaux de sa vie. Elle est prête à le faire, mais pas toute seule. Elle a besoin d’aide...
Adaptation théâtrale inspirée d’un triste fait divers italien, Je crois que dehors c’est le printemps cherche à construire un dialogue avec les spectateurs. Sur scène, Irina retrouve dans le public les personnages principaux de l’histoire de sa vie. L’enquête se construit, les mots sont habités par les protagonistes du soir, l’histoire se fait en direct sur le plateau. De cette rencontre jaillissent sur scène et dans nos coeurs d’inattendues ouvertures vers la vie et l’amour.
L’autrice Concita de Gregorio a écrit ce texte suite à un entretien avec Irina Lucidi. En janvier 2011, son ex-mari a enlevé ses jumelles avant de se suicider sans laisser de trace de ses filles, toujours portées disparues.

Les Réfugiés

31/10/2019

Livre de Viet Thanh Nguyen

Auteur du retentissant Sympathisant, Viet Thanh Nguyen livre un recueil de nouvelles d'une justesse, d'une acuité et d'une élégance peu communes, et offre sa voix à tous les déracinés.

Dans un pays où tout était affaire de possessions, nous ne possédions rien d'autre que nos histoires.

Vietnamiens, ils ont fui le communisme à la fin des années 1970 pour s'exiler de l'autre côté du Pacifique, en Californie. Ils vivent entre deux rives, entre pays d'adoption et pays de naissance, pas encore Américains, plus tout à fait Vietnamiens. Certains sont figés dans le passé, hantés par les fantômes, effarés par l'hédonisme occidental ; d'autres veulent aller de l'avant, pour eux, pour les enfants, pour la possibilité d'une autre vie. Pour n'être plus simplement des réfugiés.

LesRefugiesLesRefugies [53 Kb]

Le salon de "L'autre livre"

31/10/2019

Les 8, 9, 10 et 11 novembre 2019, à l'ESPACE des BLANCS MANTEAUX - 48, Rue Vieille Du Temple, Paris 75004

Entrée libre

L’Association L'Autre LIVRE vous offre la possibilité de découvrir plus de 3000 livres, qui font rarement les têtes de gondole, quelque 400 auteurs de 240 maisons d’édition dont de nombreux éditeurs de province, mais aussi belges, suisses ou canadiens lors de deux salons annuels et dans un espace ouvert toute la semaine (vente, rencontres, lectures, dédicaces, expositions...).

Le salon de l’Autre Livre, devenu depuis quelques années « le salon international de l’édition indépendante », est aussi l’un des rendez-vous incontournables d’échanges entre les éditeurs indépendants : sur leur situation, celle du livre, de la lecture et de la marchandisation des biens culturels.

Un deuxième salon voit le jour en 2018 : l'autre SALON de printemps (première édition en mars 2018).

Nos salons sont pour nous, éditeurs, des lieux stratégiques pour défendre nos maisons indépendantes et une réelle possibilité de rencontrer de nouveaux lecteurs.

Portraits de femmes libres

31/10/2019

Un article des "Liseuses de Bordeaux" paru le 30/10/2019 sur leur site.

Compte rendu d'une table ronde tenue lors du 15e édition du salon Lire en Poche de Gradignan (du 11 au 13 octobre 2019)

"Gaëlle Josse, Frédérique Deghelt et Emmanuelle Favier étaient les invitées de Lire en Poche pour une table ronde intitulée « Portraits de femmes libres ». Une rencontre passionnante racontée par Marie-France, une des modératrices.

Exofictions, biographies romancées, portraits sensibles abondent depuis quelques années dans la production littéraire. Dans cette catégorie de roman, la frontière entre réel et fiction est toujours un peu brouillée. Toutefois, une chose est sûre, la rencontre de l’auteur contemporain avec le personnage publique et plus ou moins célèbre dont il veut raconter – voire réinventer – l’histoire, ..."

La dernière lettre : Numéro 267 - 30 octobre 2019

30/10/2019

 

 

  1. Pour s'inscrire à la newsletter, remplir le formulaire  
  2. Proposer la newsletter à un.e ami.e, cliquer ICI

Vagabondes, voleuses, vicieuses : ...

28/10/2019

Titre complet : Vagabondes, voleuses, vicieuses : Adolescentes sous contrôle de la Libération à la libération sexuelle

Livre de Véronique Blanchard

Luce : « vagabonde » ;

Adèle : « voleuse » ;

Émilienne : « vicieuse ».

Trois mots, qui valent rappel à l'ordre, réquisitoire, sanction. Ou comment le langage, le système éducatif, la psychiatrie et l'institution judiciaire construisent le féminin, en lui opposant des contre-modèles. Dans les années 1950 et 1960, une adolescente a tôt fait de virer « mauvaise fille » : un flirt, une sortie au bal ou au café, voire une simple fugue de quelques heures peuvent suffire à enclencher l'engrenage judiciaire, qui la conduit devant le juge des enfants. Beaucoup seront ensuite placées en internat, hospitalisées, ou emprisonnées. Un mécanisme que Véronique Blanchard dévoile à travers l'analyse de centaines de documents exhumés des archives du tribunal pour enfants de la Seine. Les voix des jeunes filles qui en surgissent racontent autant de trajectoires brisées, de rêves réprimés et de révoltes indomptées. Elles nous plongent dans les coulisses de la fabrique du genre et des inégalités. Car si les lois ont évolué, si les regards portés sur le genre ont changé, si les adolescentes d'aujourd'hui ne portent plus les mêmes prénoms, certains mécanismes, eux, perdurent : ces voix n'ont aujourd'hui rien perdu de leur force subversive

[Un article paru dans "La Vie des Idées" - 28 octobre 2019]