Les "Bouillons" d'Angers

rencontre avec Joumana Haddad

 

Le 5 février 2020 à 18h30 à la Sadel - 7 rue Vaucanson – 49100 Angers

En ce début d’année, nous mettons le Liban à l’honneur grâce à la présence de l’écrivaine Joumana Haddad pour ce roman inspiré de sa propre famille, ancrée dans 4 cultures, arménienne, syrienne, palestinienne et libanaise. Récit palpitant que celui de ces femmes malmenées de génération en génération, toutes prises par les tragédies qui frappent le Moyen-Orient et chacune à sa façon, des combattantes. Reines d’un jeu de cartes mal distribuées par le destin, Qayah, Qana, Qadar et Qamar sont des femmes puissantes, unies par les liens du sang qui coule dans leurs veines et que la violence a répandu à travers les âges.
D’une écriture ciselée, Joumana Haddad parvient à construire un roman intense qui jamais ne sombre dans le pathos ou la grandiloquence.
Cette soirée sera aussi l’occasion d’en apprendre un peu plus sur la révolution libanaise, commencée le 17 octobre dernier et sur le rôle déterminant que les femmes y jouent.

Joumana Haddad est née en 1970. 

Elle dirige les pages culturelles du quotidien An-Nahar, ainsi que le magazine Jasad (Corps), qu'elle a fondé en 2009.  

Journaliste et traductrice polyglotte, elle a interviewé de grands écrivains comme Umberto Eco, Wole Soyinka, Paul Auster, José Saramago et Mario Vargas Llosa.  

Poétesse, elle a publié cinq recueils, dont Le Retour de Lilith (Babel n° 1079), pour lesquels elle a reçu divers prix, notamment le prix de la fondation Metropolis bleu pour la littérature arabe (Montréal, 2010). Actes Sud / Sindbad a également publié ses essais J'ai tué Shéhérazade. Confession d'une femme arabe en colère (2010 ; Babel n° 1158) et Superman est arabe (2013).