Les "Bouillons" d'Angers

Avec Cécile Coulon autour de son livre "Une bête au paradis"

 

ANNULATION CAUSE GREVE DANS LES TRANSPORTS

Le Jeudi 19 décembre 2019 à 19h30 au Théâtre Le Quai - Angers

Première fois que les Bouillons accueillent Cécile Coulon qui vient d’obtenir le prix littéraire Le Monde pour ce roman fiévreux d’une lignée de femmes envoutées par ce qu’elles ont de plus précieux : leur terre. Nous évoluons dans un huis clos hanté par la folie, le désir et la liberté. La vie d’Émilienne, c’est le Paradis, une ferme isolée, au bout d’un chemin sinueux. C’est là qu’elle élève seule, avec pour uniques ressources son courage et sa terre, ses deux petits-enfants, Blanche et Gabriel. Les saisons se suivent, ils grandissent. Jusqu’à ce que l’adolescence arrive et, avec elle, le premier amour de Blanche, celui qui dévaste tout sur son passage. Il s’appelle Alexandre.
Leur couple se forge. Mais la passion que Blanche voue au Paradis la domine tout entière, quand Alexandre, dévoré par son ambition, veut partir en ville, réussir. Alors leurs mondes se déchirent. Et vient la vengeance.

 

Avec Luc Lang à propos de son livre "La tentation"

 

DERNIERE MINUTE : Malgré le mouvement de grèves dans les transports à partir du 5 décembre, Luc Lang sera bien présent à cette soirée. 

Le mercredi 4 décembre 2019 à 19h30 au Théâtre Le Quai - Angers

Luc Lang nous revient avec un livre initiatique inscrit au cœur du maelstrom de relations familiales exacerbées par les crises de notre société moderne. Nous retrouvons avec bonheur son écriture ciselée, exigeante, cet art de peindre les paysages comme celui de sculpter ses personnages au plus vif de leurs actions. Les Alpes et la forêt deviennent le théâtre de la quête introspective de François, chirurgien, passionné de chasse qui décide finalement de sauver un cerf après l’avoir blessé. A partir de ce geste, tout bascule. Au moment où toutes les illusions tombent, comment renouveler sa vie, son métier, la relation à sa femme et à ses enfants ? Autant de questions brûlantes qui ne peuvent que toucher les lecteurs, qui cette fois encore, sauront succomber à La Tentation.