La Beat generation

La "Beat Generation"

 

Du 22 juin au 3 octobre 2016 une grande exposition sur "une poignée de jeunes gens épris de liberté, assoiffés d'expériences et de voyages, va bouleverser la littérature et annoncer la contre-culture et la libération sexuelle" (Présentation des InRocKs - numéro spécial 79 / 17 juin 2016)

Cette exposition est présentée au Centre pompidou de Paris et simultanément par quatre grandes institutions européennes : le Centre Pompidou-Metz, Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains à Tourcoing, le ZKM - Centre des Arts et de Technologie des médias à Karlsruhe (Allemagne) et Les Champs Libres à Rennes.

 

 

 

Présentation de la "Beat generation"

 

Les femmes de la "Beat generation"

 

« Elles étaient féministes avant l'heure, artistes dissidentes, et leur travail est à la mesure de celui des hommes ». Entrer dans ces textes « est une occasion de les considérer enfin comme d'importantes figures de la littérature, l'histoire et la culture américaine et comme faisant partie des meilleurs esprits de la Beat Generation »

  • Un article en Anglais présente de courtes biographies des femmes de ce mouvement ICI.

Dans l'introduction, l'auteure écrit : "History has not been kind to the women of the Beat Generation. Their presence is largely unknown to most casual readers, and considered largely unimportant to those who would delve a little further. Perhaps it is because the feminists that followed in the decades to come would deem women to be a valuable part of society, whereas the Beats, male and female, had little interest in playing any active role in society. The female Beats were interested in drinking, fucking and taking drugs, too, and that’s not an aspect of a gender worth highlighting when seeking inclusion in society...." 

 

Quelques livres traduits en Français

William S. Burroughs 1914-1997

 

Présentation sur le site de Christian Bourgois Editeur

Né à Saint-Louis en 1914, William Burroughs est mort en 1997 à 83 ans. A la fin de ses études, il émigre à New York, plonge sciemment dans le monde de la pègre et devient intentionnellement héroïnomane. Parallèlement, à l'université de Columbia, il fait la connaissance de Ginsberg et de Kerouac.
Vers 1950, Burroughs se met à écrire. Il tue sa femme accidentellement et s'éclipse en Amérique du Sud.
En 1954, il s'installe à Tanger qu'il ne quittera qu'en 1964. Ses intoxications se font de plus en plus aigües. Après sa désintoxication entreprise à Londres, il se met à écrire beaucoup : Le Festin nu, La Machine molle, Le Ticket qui explosa, Nova express, Les Derniers mots de Dutch Schultz, Le Job, Les Garçons sauvages...
C'est en 1975 que Burroughs est reparti vivre à New York, où il est devenu une des « stars » de la « scène new-yorkaise ». Gourou de la Beat Generation, éminence grise controversée de l'avant-garde internationale, prophète sombre à l'humour des plus noirs, William Burroughs a eu une influence avec laquelle peu d'écrivains vivants ont rivalisé.

Livres

Neal Cassady 1926-1968

 

Présentation WIKIPEDIA

Neal Cassady (Salt Lake City, 8 février 1926 - San Miguel de Allende au Mexique, 4 février 1968) est un poète et écrivain américain, compagnon de route de Jack Kerouac sur lequel il a eu beaucoup d'influence . Neal Cassady inspire à Kerouac le personnage de Dean Moriarty dans son livre "Sur la route". Neal Cassady est une figure incontournable de la beat generation  mais aussi du mouvement psychédélique des années 1960....

Livres

Allen Ginsberg 1926-1997

 

Présentation

Allen Ginsberg est le plus jeune fils de Louis Ginsberg, professeur d'anglais et poète, et de Naomi Levy Ginsberg, militante communiste. Son œuvre est marquée par le modernisme, les rythmes et cadences du jazz et de la pop, sa foi bouddhiste et hindouiste, son ascendance juive et son homosexualité. Il est l'artisan du rapprochement idéologique entre les beatniks des années 1950 et les hippies des années 1960, fédérant autour de lui des hommes comme Gregory Corso, Jack Kerouac, Neal Cassady, William Burroughs et plus tard Bob Dylan.

Sa principale publication, Howl, un long poème en prose, est à sa sortie un scandale littéraire, en raison de son langage cru et explicite. Il est ainsi très rapidement condamné et retiré de la vente pour obscénité. Cette censure devient un emblème pour les défenseurs du premier amendement de la constitution américaine : elle sera levée après qu'un juge eut reconnu l'importance de l'œuvre pour son époque. Ginsberg, qui ne faisait pas mystère de ses idées libertaires et de son opposition à la politique américaine, est rapidement considéré par le FBI comme une menace contre la sécurité intérieure....

Livres

Jack Kerouac 1922-1969

 

Présentation sur le site de Gallimard

Jack Kerouac est né en 1922 à Lowell, Massachusetts, dans une famille d'origine canadienne-française.
Étudiant à Columbia, marin durant la Seconde Guerre mondiale, il rencontre à New York, en 1944, William Burroughs et Allen Ginsberg, avec lesquels il mène une vie de bohème à Greenwich Village. Nuits sans sommeil, alcool et drogues, sexe et homosexualité, délires poétiques et jazz bop ou cool, vagabondages sans argent à travers les États-Unis, de New York à San Francisco, de Denver à La Nouvelle-Orléans, et jusqu'à Mexico, vie collective trépidante ou quête solitaire aux lisières de la folie ou de la sagesse, révolte mystique et recherche du satori sont quelques-unes des caractéristiques de ce mode de vie qui est un défi à l'Amérique conformiste et bien-pensante.
Après son premier livre, The Town and the City (1950), il met au point une technique nouvelle très spontanée, à laquelle on a donné le nom de «littérature de l'instant» et qui aboutira à la publication de Sur la route en 1957, centré sur le personnage obscur et fascinant de Dean Moriarty (Neal Cassady). Il est alors considéré comme le chef de file de la beat generation. Après une voyage à Tanger, Paris et Londres, il s'installe avec sa mère à Long Island puis en Floride, et publie, entre autres, Les Souterrains, Les clochards célestes, Le vagabond solitaire, Anges de la désolation et Big Sur.
Jack Kerouac est mort le 21 octobre 1969, à l'âge de quarante-sept ans.

Ses livres