Expositions

La Rage d'écrire de Gustave Flaubert à Peter Handke

 

Une exposition, des rencontres et des masterclass, du 29 octobre 2021 au 27 février 2022, du mercredi au dimanche de 14h à 18h -  à l’abbaye d’Ardenne 14280 Saint-Germain-la-Blanche-Herbe - tél. 02 31 29 37 37

"Un carnet sous la main, le dos d’une enveloppe qui traînait là, une page vierge qu’on ouvre au petit matin, des listes, des ratures… comment ça commence quand ça commence ? comment ça s’écrit ?

Profitant de l’anniversaire de Gustave Flaubert, saint patron de l’écriture contemporaine, l’Imec propose une exposition, des rencontres et des masterclass, s’installe au beau milieu de l’écriture et en explore la fabrique, les repentirs comme les fulgurances, les hésitations, les défaites, les humeurs.

« Chienne de chose que la prose », disait Flaubert. Cette prose qui résiste, ce rude combat, c’est tout le travail de l’écrivain. Nous essaierons de mieux le comprendre en compagnie de Pierre Bergounioux, Olivier Cadiot, Florence Delay et Liliane Giraudon, et en exposant les carnets de travail de nombreux écrivains, de Gustave Flaubert à Peter Handke.

Modeste et portatif, le carnet de travail est au coeur de La rage d’écrire. Il accompagne la formulation de l’idée, il en est le sismographe. Ses pages griffonnées sont une mine, un laboratoire. Le carnet nous rappelle qu’il n’y a pas de création, pas d’interprétation, pas de recherche sans tâtonnements ni sans errances.

C’est au fond ce que Flaubert, le premier, nous a aussi appris. (Nathalie Léger)"

Lumières du Liban - Art moderne et contemporain de 1950 à aujourd'hui

 

Du 21 septembre 2021 au 2 janvier 2022 - Institut du Monde Arabe - 1 Rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris

Un an après l’explosion du 4 août 2020 qui a ravagé le port de Beyrouth, l’Institut du monde arabe rend hommage à la vitalité et à la résilience de la scène artistique libanaise. Avec l’exposition LUMIÈRES DU LIBAN. Art moderne et contemporain de 1950 à aujourd’hui (21 septembre-2 janvier 2022), l’IMA célèbre la prodigieuse créativité des artistes modernes et contemporains du Liban et de ses diasporas, du lendemain de son indépendance en 1943 jusqu’à nos jours, avec des œuvres de Shafic Abboud, Etel Adnan, Saliba Douaihy, Paul Guiragossian, Hussein Madi, Assadour, Chaouki Choukini, Ayman Baalbaki, Zad Moultaka, Serwan Baran, Hala Matta, Hiba Kalache, Zena Assi ou encore Tagreed Darghouth.

VIVIAN MAIER

 

Du 15 septembre 2021 au 16 janvier 2022 - Exposition de photos - Musée du Luxembourg à Paris

Le parcours de Vivian Maier (New York, 1926 – Chicago, 2009) est atypique mais c’est pourtant celui d’une des plus grandes photographes du XXe siècle. C’est au cœur de la société américaine, à New York dès 1951 puis à Chicago à partir de 1956, que cette gouvernante d’enfants observe méticuleusement ce tissu urbain qui reflète déjà les grandes mutations sociales et politiques de son histoire. C’est le temps du rêve américain et de la modernité surexposée dont l’envers du décor constitue l’essence même de l’œuvre de Vivian Maier. L’exposition permet au public d’accéder pour la première fois à des archives inédites de la photographe, découvertes en 2007 : photographies vintages que Vivian Maier a pu tirer, films super 8 jamais montrés, enregistrements audio… L’exposition permet ainsi de saisir toute l’ampleur de l’œuvre de cette grande artiste et de replacer son œuvre dans l’histoire de la photographie.

Passion ! Fureur ! Éléphants ! - Du roman culte à l’exposition

 

2021 marque le bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert (1821- 1880). Des expositions à Rouen, Marseille et ... Tunis

Portée par la RMM (Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie) et le Mucem (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée), l’exposition « Salammbô » sera en 2021 l’élément majeur des célébrations du bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert (1821, Rouen - 1880, Croisset). En convoquant littérature, peinture, sculpture, photographie, arts de la scène, cinéma, bande dessinée et archéologie, « Salammbô » explore l’actualité d’un ouvrage hors normes où se bousculent les grandes préoccupations d’aujourd’hui. Déterminisme de classe, assignation de genre, violence politique, légitimité du pouvoir, guerre de masse, altérité et diversité, tout ce qui va bouleverser le monde moderne se trouve en germe dans cette fantasmagorie historique qui continue d’ébranler les sensibilités contemporaines.

L’exposition présente 250 œuvres issues des collections publiques et privées françaises et européennes, dont le musée du Louvre, la Bibliothèque nationale de France, le Musée national d’art moderne-Centre Pompidou, le musée d’Archéologie méditerranéenne de Marseille, le Cabinet des Médailles (Archives municipales) de Marseille, les musées de Rouen, Munich et Berlin…

1*- Du 23 Avril 2021 au 19 Septembre 2021, au Musée des Beaux Arts de Rouen, une exposition inspirée du roman éponyme, paru en 1862. Fureur, passion, désir, trahisons et… éléphants traversent cette géniale épopée qui nous fait voyager en terre punique, trois siècles avant J.-C.

2*- Du mercredi 20 octobre 2021 au lundi 7 février 2022 au MUCEM (Marseille)

3*- Et aussi au Musée national du Bardo (Tunis) : En Tunisie, l’espace sera un peu plus petit et présentera certaines œuvres puniques qui n’ont pas pu voyager en France.

Homosexuels et lesbiennes dans l’Europe nazie

 

Une exposition de mars 2021 à février 2022, au Mémorial de la Shoah - 17 Rue Geoffroy l'Asnier, 75004 Paris

« Enjeu de mémoire, le destin des « triangles roses » a longtemps été invisibilisé. Cette exposition entend rendre compte, grâce à de nombreux documents originaux, du sort des homosexuels et des lesbiennes sous le régime nazi, entre stigmatisation, persécution et lutte pour la reconnaissance. »

 

Et également une exposition reportée de photographies de la Sud-Africaine Zanele Muholi, médaillée Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres pour son engagement artistique envers la communauté LGBTQ, et particulièrement sur les conditions de vie des femmes lesbiennes de son pays, victimes de viols correctifs pour «guérir» leur homosexualité ou de violence extrême souvent meurtrière. Faute d'exposition, des photos sont visualisables sur internet