Entretiens avec ...

Entretien avec Diane Régimbald

 

Dans le cadre du 38e bis Marché de la Poésie, à Paris, Le dire et l’écrire a rencontré Diane Régimbald [propos recueillis par Régine de La Tour - 27 octobre 2021]

Diane Régimbald est une poète québécoise. Autant qu’elle s’en souvienne, Diane a toujours écrit.  Son premier recueil de poèmes est publié aux éditions du Noroît, où elle a publié la majorité de son œuvre. La seconde Venue (1993), Pierres de passage (2003), Des cendres des corps (2007), Pas (2009), L’insensée rayonne (2012), Sur le rêve noir (2016). Elle a participé à plusieurs ouvrages collectifs et anthologies et notamment Pas d'ici, pas d'ailleurs, l’anthologie poétique francophone de voix féminines contemporaines parue en 2012 chez Voix d’Encre et Femmes rapaillées paru chez Mémoire d’encrier en 2016. Elle a collaboré au numéro 4 d’Apulée sur le thème « Traduire le monde ». Ses textes sont traduits en anglais, en espagnol et en catalan.

Très attachée à la défense des droits des femmes, elle est membre du comité d’administration du centre québécois du P.E.N international depuis 2015 et elle préside actuellement le Comité Femmes. A ce titre, elle organise de nombreux événements pour porter la voix de poètes et d’écrivaines des XX° et XXI° siècle qui n’ont pu ou qui ne peuvent faire entendre la leur.

La poésie de Diane Régimbald explore les thèmes de la présence et de l’absence, la disparition, la perte auxquels elle mêle la nature et ses bouleversements. Et puis, il y a dans cette langue traversée par le fleuve Saint-Laurent, une sonorité singulière, une liberté farouche, une urgence immédiate.