Communiqués-Appels-Pétitions

Nous reproduisons

 

des Communiqués, des Appels, des Pétitions

Donnez à lire aux jeunes

 

Communiqué

Du 17 octobre au 20 novembre 2019, en librairies partout en France

Avec le Secours populaire français, offrons un livre à un enfant qui n’en a pas. Du 17 octobre au 20 novembre 2019, les Librairies Indépendantes, en partenariat avec le Secours populaire français, initient une opération solidaire qui vise à offrir des livres jeunesse aux enfants et adolescents qui n'en ont pas.

Nous entendons dire régulièrement que les jeunes ne lisent pas, ou plus. Mais avant de déplorer quoi que ce soit, ne serait-il pas plus juste de s’inquiéter du fait que trop d’enfants et d’adolescents aient un accès limité au livre et n’en possèdent pas eux-mêmes ?

La pratique de la lecture a cette vertu de renforcer la capacité à utiliser un vocabulaire riche et adapté, et nous savons que ne pas avoir les mots pour s’exprimer et décrypter la société est un facteur d’inégalité, voire de crispation sociale.

Dans nos librairies nous voyons des enfants lecteurs, nous savons que bien souvent pour que la rencontre ait lieu entre un enfant et un livre, il faut qu’il y ait une proposition. Car maintes enquêtes le montrent : les Français lecteurs ont eu un contexte familial favorable, c'est-à-dire des livres à la maison et une place naturelle accordée à la lecture.

Lire un album à voix haute à un enfant créé toujours un moment d’échange et de partage, l’occasion d’éprouver ce que le papier, les mots et l’image peuvent avoir de magique et de rassurant, car la phrase imprimée ne varie pas. Un livre ouvert est une promesse de libération de l’imagination et de compréhension du monde dont nous ne pouvons que souhaiter que chaque enfant puisse bénéficier.

Le principe de « Donnez à lire » est simple : choisissez un livre jeunesse dans la librairie,  ajoutez-le à vos achats, confiez-le à votre libraire.  Ce livre sera offert à un enfant accompagné par le Secours populaire

Maya Flandin, libraire et vice-présidente du SLF & Henriette Steinberg, secrétaire générale du Secours populaire français

Du matériau autobiographique au roman

 

COMMUNIQUE D'ALEPH-ECRITURE (16 octobre 2019)

Le samedi 26 octobre de 10h00 à 15h00, Masterclass avec Catherine Cusset - à la Maison de la Poésie -  Passage Molière 157, Rue Saint-Martin 75003 Paris

Entre 1990 et 2013, les "romans" de Catherine Cusset interrogent les frontières entre autobiographie et fiction : de l'autofiction au roman autobiographique, du thriller psychologique à la biographie romancée d'un peintre qui ressemble fort à certains de ces personnages... 

Vous êtes donc cordialement invité(e) à exprimer, sous la forme d’une liste de 750 signes maximum, les questions que vous vous posez sur la manière dont l'expérience vécue se transpose, se métamorphose en fiction et à nous les transmettre avant le 22 octobre. Une sélection de ces questions sera posée directement à Catherine Cusset. 

Masterclaas organisée par Aleph Ecriture

  • Inscription au bout de ce lien 

Pourquoi soutenir EAN (En attendant nadeau)

 

Communiqué

Dans un monde où tout s’accélère, il faut savoir prendre le temps de lire et de réfléchir. Fort de ce constat, le collectif d’En attendant Nadeau a souhaité créer un journal critique, indépendant et gratuit, afin que tous puissent bénéficier de la libre circulation des savoirs. 

Nos lecteurs sont les seuls garants de l’existence de notre journal. Par leurs dons, ils contribuent à préserver de toute influence commerciale le regard que nous portons sur les parutions littéraires et les débats intellectuels actuels. Rejoignez-les, rejoignez-nous !

Campagne de souscription à l’envers.... pour sauver «Filles de Mai» du pilon !

 

Grâce à la mobilisation, aucun des 525 livres du stock restant chez l’éditeur ne partira au pilon !

Filles de Mai,68 mon mai à moi. Mémoires de femmes, réédité en janvier 2018 aux Editions Le Bord de l’Eau, dans le cadre du cinquantenaire de Mai 68, est aujourd’hui un objet frappé d’obsolescence qui doit faire place aux jeunes, aux nouveaux livres de la rentrée 2019 sur les rayons des libraires et dans les réserves de notre éditeur qui a programmé la mise au pilon du stock de 600 exemplaires. Encombrantes, les Filles de Mai ? Ah, ça, mais ! Elles ne vont tout de même pas se laisser faire et accepter cette mort indigne !. Une issue nous est proposée par l’éditeur:le rachat du stock au prix de 4 E l’unité et une échéance:fin septembre 2019. Donc nous lançons une sorte de souscription à l’envers...pour sauver tout ou partie du stock. Nous lançons un appel à toutes et tous:sur la base du prix unitaire de 4E, vous pouvez acheter 5 ex (20E), 10ex(40E), 15ex(60E), 20 ex (80), 25, etc...Votre soutien peut correspondre à trois actions différentes ....

"Pas vu Maurice" : retard dans la parution du livre, mais...

 

COMMUNIQUE 

Bonjour à vous

Voilà l’été et avec lui un livre qui s’est mis au vert forêt, ou plutôt vert Forez ! Comme il y a un peu de retard à la fabrication, il faudra attendre mi-août pour trouver Pas vu Maurice, chroniques de l’infraordinaire   ailleurs que dans le Forez  - mais cela n’empêche pas de le commander dès maintenant ! En revanche le livre sera disponible à Noirétable le samedi 3 août prochain, avec une expo photos et une signature, au moment du marché, à la  Librairie Papeterie «Quoi d’autre». Le livre sera aussi disponible à la Maison de la Presse. Nous serons ensuite au festival des Arts et des Histoires de Cervières le 9 et 10 août et au festival des Insectes de Viscomtat le 23 août - avec lecture, photos, bonne humeur et tout ça. À la rentrée rendez-vous le 20 septembre à La Librairie 5 rue des Gras à Clermont, avec une expo des photos dès la semaine précédente, et le week-end du 20 octobre à la Fête du Livre de Saint Étienne. Pour Paris, nous confirmerons très vite les dates de signatures/expos en septembre,  avec une librairie rive droite et une autre rive gauche a priori.  D’autres dates et d’autres lieux sont en discussion, à suivre... On a hâte d’avoir le livre entre les mains, et on espère que vous aussi ! Merci pour votre soutien et votre intérêt, Amicalement, Laurence et Claude

Création du Prix Clarens du Journal Intime

 

Communiqué

Depuis 20 ans, la revue Les Moments littéraires s’est donné pour objectif de promouvoir l’écrit intime en publiant récits autobiographiques, journaux intimes et correspondances …

A ce jour, le journal est la seule composante de l’écrit intime à ne pas être célébrée par un prix. En effet, chaque année, Le Prix Saint-Simon couronne un livre de mémoires, le Prix Jean-Jacques Rousseau, des œuvres autobiographiques ou d’autofiction et le Prix Sévigné, un livre de correspondances. Pour remédier à cette lacune, Les Moments littéraires crée, en partenariat avec la Fondation Clarens, le Prix Clarens du journal intime. 

Décerné annuellement, ce prix d’une dotation de 3.000 € récompensera un journal intime paru en première édition durant l’année écoulée.

Le jury est composé de Daniel Arsand, Monique Borde, Michel Braud, Béatrice Commengé, Colette Fellous, Jocelyne François, Gilbert Moreau (président du jury) et Robert Thiery. 

Réuni le 14 juin, le jury a dévoilé la première sélection pour le prix 2019.

Le jury se réunira à nouveau le 10 octobre pour sélectionner les 4 livres finalistes.

Les  Vaisseaux du  Hasard…

 

On nous communique

Anita Conti,  La Dame de la Mer,  1899-­‐1997, écrivaine, océanographe, photographe, actrice unique dans le monde maritime à une époque où les  femmes en étaient exclues, est connue pour ses récits dont le célèbre Racleurs d’Océans, ou le Carnet Viking, publiés chez Payot.  Elle trace un sillage dont l’aventure est un véritable embarquement.  
Sa poésie est  méconnue. Au delà de l’évocation maritime, les Vaisseaux du Hasard entraînent un récit allégorique dont l’Odyssée perce le cercle de nos horizons par les interrogations qui ne cessaient d’animer la  Dame de la Mer. Ses visions croisent l’actualité de tous ceux qui, dans la dérive des évènements, viennent à s’échouer au hasard des destins.
L’exposition peut être installée pour une durée de 15 jours à deux mois. La lecture peut être représentée sans l’exposition.

"NOUS NE SOMMES PAS DUPES"

 

L’APPEL DES ARTISTES, CRÉATEURS ET CRÉATRICES (1 400 au 4 mai 2019)

Depuis plusieurs mois le mouvement des Gilets Jaunes, sans précédent dans l’histoire de la Vème République, bat le pavé de nos rues.

Un mouvement de citoyen.ne.s, né spontanément, qui ne se rattache à aucun parti politique.

Un mouvement qui mobilise des dizaines de milliers de français chaque samedi, depuis plus de 6 mois, et qui est soutenu par des millions d’autres.

Un mouvement qui réclame des choses essentielles : une démocratie plus directe, une plus grande justice sociale et fiscale, des mesures radicales face à l’état d’urgence écologique.

Ce qu’ils demandent, ils le demandent pour tou.te.s. Les Gilets Jaunes, c’est nous. Nous artistes, technicien.ne.s, auteur.rice.s, de tous ces métiers de la culture, précaires ou non, sommes absolument concerné.e.s par cette mobilisation historique.

Et nous le proclamons ici : nous ne sommes pas dupes. ...

Prix de l’Inventoire 2019

 

L’Inventoire et Aleph-Écriture sont heureux de vous annoncer l’ouverture de leur premier concours de nouvelles.

« Dans la ville » : du 15 avril au 15 juin 2019 !

« Écrire la ville, c’est écrire les lieux de passages, de transition. À l’image de cette photo, les couleurs, le bruit de la ville, serviront de décor aux destins que vous mettrez en scène dans une ville réelle ou imaginaire. Faites-nous ressentir l’atmosphère d’un de ces lieux dans lequel un instant de drame ou de comédie peut faire basculer un moment ou une vie. » 

Pour que la Grande Librairie invite aussi les auteurs des "petits éditeurs

 

Pétition auprès de François Busnel et France 5

Un relevé sommaire a permis au site « ActuaLitté » d’observer sur une période donnée que les groupes éditoriaux rassemblent 48 invités sur 56, soit 85 % des invités, contre 8 invités seulement dont les livres sont issus de 7 maisons d’édition indépendantes.
Si la programmation de la Grande Librairie donne un manque de diversité, cela correspond au fait que l’édition française est détenue par 4 groupes industriels et financiers avec une grande force de frappe, y compris dans les médias.

"Je suis un téléspectateur qui regarde depuis longtemps et très souvent l'émission La Grande Librairie qui passe le mercredi soir à 20h50 sur France 5 et je remarque qu'elle invite les auteurs des grands maisons d'édition et très rarement des moyennes et petites maisons d'édition. Est-ce que cela peut changer ?"

Aleph-écriture présent au salon "Livre Paris" 2019

 

Communiqué

Rencontrez Aleph-Écriture au salon Livre Paris 2019

Cette année, Aleph-Écriture sera ainsi présente à travers les écrivains et formateurs qui y animent régulièrement des stages d’écriture, sur le stand de l’éditeur Iggy Book pour des mini-conférences-débats (Stand L85). 

Antoine Emaz nous a quittés

 

Communiqué

Antoine Emaz, né en 1955 et décédé le 3 mars 2019, vivait à Angers où il enseignait en lycée. Il est l'auteur d'une œuvre poétique importante et d'études littéraires sur André du Bouchet, Eugène Guillevic et Pierre Reverdy. De mars 2009 à 2013, il a présidé la commission « poésie » du Centre national du livre.

Le CNL (Centre National du Livre) salue la mémoire du poète Antoine Emaz (communiqué du mardi 5 mars 2019)

"Le CNL a appris, avec une grande tristesse, la disparition du poète Antoine Emaz, le 3 mars, à l’âge de 64 ans.

Le CNL adresse, à sa famille et à ses proches, ses sincères condoléances.

Antoine Emaz avait été président de la commission Poésie du CNL de 2009 à 2013.

Figure incontournable de la poésie contemporaine, il est l’auteur de nombreux recueils parmi lesquels Lichen, Lichen (Rehauts), De l’air (Le Dé bleu), Cambouis (Le Seuil), Poèmes pauvres (Æncrages & co) ou Limite (Tarabuste).

Une anthologie de ses poèmes, Caisse claire, poèmes 1990-1997, a été réunie par François-Marie Deyrolle en 2006 (Points poésie, Le Seuil).

Il est également l’auteur d’études littéraires sur André Du Bouchet, Eugène Guillevic ou encore Pierre Reverdy."

Prochaine permanence APA - Février 2019

 

Communiqué

La prochaine permanence de l’APA se tiendra mardi 5 février 2019 de 17h à 19h à la Maison de la Vie Associative et Citoyenne (MVAC),181 avenue Daumesnil, 75012 Paris, bureau 3 (métro Dugommier ou Daumesnil).

Des bénévoles de l’association pourront répondre à toutes vos questions sur les activités et le fonctionnement de l’APA, les modalités pour déposer un texte ou pour consulter le fonds, etc...
En outre vous pourrez découvrir et vous procurer les derniers numéros de La Faute à Rousseau, du Garde-mémoire ainsi que les Cahiers de l’APA récemment parus

Un message de Mercedes Eurrutia et Concha Palacios

 

Communiqué

Cher(e)s collègues,

Nous avons le plaisir de vous adresser un nouvel appel à articles pour le numéro 27 de la revue Anales de Filología Francesa, éditée par l’Université de Murcia.

Le numéro, à paraître avant le 30 novembre 2019, comprendra trois parties distinctes :

  1. a) Une Section monographique consacrée aux Écritures du moi, thématique permettant aux chercheurs des analyses très diversifiées, que ce soit sous une optique littéraire ou linguistique.

Dans l’histoire de la littérature, les catégories qui désignent communément l’écriture du moi sont très nombreuses : mémoires, confessions, souvenirs, essais, carnets, bloc-notes, journaux intimes, autobiographies, etc. Ces formes d’écriture ont été pratiquées dès le Moyen Âge et ont cela en commun de permettre à l’écrivain de se dire. Néanmoins, il nous est possible d’établir deux périodes distinctes : une première période pendant laquelle l’autobiographie constitue un univers caractérisé par le pacte de vérité – celle-ci constituait donc une production ultime dans la carrière d’un écrivain, lorsqu’était venu le temps des bilans et des confessions ; et une seconde période à partir des années 1970, pendant laquelle les écrivains remettent en question la séparation de la fiction et de l’autobiographie et se libèrent de l’exigence de vérité....

La Caravane du livre et de la lecture reprend sa route !

 

Communiqué (du 9/11/2018) de l'AILF (Association Internationale des Libraires Francophones).

Opération emblématique de l’AILF en Afrique subsaharienne, la Caravane du livre et de la lecture reprend sa route dans 5 pays d’Afrique de l’Ouest de novembre à décembre au Bénin, au Burundi, en Côte d’Ivoire, au Niger et en République démocratique du Congo. Cette opération a pour objectif de promouvoir la littérature francophone d’Afrique, d'organiser des animations hors les murs, de bonifier le prix du livre afin de toucher un plus grand nombre de lecteurs.

Aleph-écriture : Nos ateliers d'écriture en Novembre 2018

 

Communiqué d'Aleph-Ecriture sur ses formations

Newsletter du 6 novembre 2018

Aleph-Ecriture communique - 11/10/2018

 

Le programme des  ateliers d'écriture d'Aleph pour les mois d'octobre et novembre 2018

Le diariste est dans l'escaler

 

Appel à souscription (date limite : le 10 octobre 2018)

Livre de Jean Desmier

Jean Desmier est un peintre-dessinant. Comme un peintre, il travaille l’espace, la lumière, la matière, la composition. Les noirs, les blancs, le papier sont ses matériaux. Il ne représente pas, il extrait et le dessin se fait corps. La bataille qui se livre donne naissance à une œuvre singulière, ‘inclassable’ : c’est ainsi qu’était qualifié son travail dès ses premières expositions.

Ne pas faire le dessin, le laisser advenir… Se retirer pour approcher un peu plus le cœur de cette question : celle de la nécessité du langage qui maintient le lien à soi et au monde.

Les 70 dessins de la série Mythologies intimes présentée dans ce livre sont le travail le plus récent (2017-2018) de l’artiste. Des textes, extraits de ses écrits quotidiens, les accompagnent.

L’écriteur, ainsi se définit-il, est l’autre versant du peintre-dessinant ; ‘J’écris pour vérifier ma vie’. Pour la première fois, le livre met en résonance ces deux champs d’interrogations que sont pour lui le dessin et l’écrit.

 

LE DIARISTE-BulletinSouscription LE DIARISTE-BulletinSouscription [131 Kb]

3è rencontre du Petit pavé de paris

 

Communiqué

Les 21, 22 et 23 septembre 2018 Espace "autre Livre" - 13 rue de l'Ecole Polytechnique 75005 Paris

 

LesRencontresDuPetitPave_ParisSept2018 LesRencontresDuPetitPave_ParisSept2018 [161 Kb]

Ateier Livre illustré

 

Communiqué

Proposition d'atelier par Juliette Binet, auteure de livres illustrés publiés au Rouergue, chez Autrement, Albin Michel, Gallimard…

Autour d'un projet d'écriture, d'un texte existant, ou pourquoi pas, sans texte ; à partir d'images glanées (photos, gravures, papiers divers…) ou en les créant, je vous propose de réfléchir à votre livre, de lui donner une matérialité en définissant format, papier, mise en page, pour aboutir à des maquettes vouées à la reproduction en quelques exemplaires, ou à des livres uniques (livres d'artistes).
Venir à cet atelier ne nécessite pas de prérequis en dessin, ni un projet tout à fait défini, nous pourrons le formaliser ensemble. Il faut cependant avoir un intérêt pour l'image et le livre illustré.
Pendant des séances hebdomadaires de 3 heures, le travail consistera en des moments collectifs, autour de création d'images (en dessinant, collant, recomposant, juxtaposant), de consultation de livres, de regards croisés sur les projets de chacun, et en un suivi individuel sur les livres et les images en chantier.
L'atelier se tiendra avec 3 participants au minimum, 5 maximum.

Je propose une première séance gratuite le mercredi 3 octobre 2018  pour échanger, regarder des livres, discuter des possibles, avant de s'engager plus avant.
Puis une séance hebdomadaire, le mercredi de 19h à 22h.

Première séance le mercredi 3 octobre 2018.

Aleph-ecriture communique

 

Communiqué

Le programme d'activité 2018-2019 est disponible en ligne

 

Aleph_Programme2018-2019 Aleph_Programme2018-2019 [124 Kb]

le Writing Day 2018 ou WD2

 

Communiqué

Le jeudi 27 septembre 2018 à Fribourg (Suisse)

  • A la BCU de 10h à 18h 
  • A la bibliothèque de la ville de 14h à 19h
  • A l’ancienne gare de 10h à 19h

En fixant le 27 septembre de chaque année, nous souhaitons pérenniser le rendez-vous avec l’écriture. La population fribourgeoise prend goût à l’invitation et saisit la plume afin d’écrire sur le thème "Un jour dans l'année" en mêlant histoire personnelle (en racontant un jour de sa vie) et histoire collective (un regard rétrospectif sur l’année en cours) contribuant ainsi à enrichir le patrimoine narratif fribourgeois

Les consignes d’écriture pour le 27 septembre restent les mêmes :

Vous êtes conviés à venir écrire sur le thème : "Un jour dans l'année" durant un moment de la journée du mercredi 27 septembre.

Le public : toute personne quels que soient son âge, sa formation, ses talents d’écrivain, est invitée à prendre la plume pour écrire « Un jour dans l’année » à propos de l’année en cours avec le regard porté sur ce 27 septembre.

Un formulaire de dépôt est à remplir sur place qui permet aux déposants de choisir la formule d’une conservation sous anonymat ou pas et/ou de choisir ou pas la lecture en public de ce texte lors d’une manifestation (comme prochainement au Collège de Sainte-Croix) ou par exemple lors du salon du livre romand à Fribourg.

Nous vous attendons nombreuses et nombreux le jeudi 27 septembre pour participer à cet événement qui fait trace et mémoire

[Le premier WritingDay du 27 septembre 2017 : un succès !]

 

InvitationAEcrire_27septembre2018 InvitationAEcrire_27septembre2018 [229 Kb]

La rentrée 2018 chez "Actes Sud"

 

Communiqué d'Actes Sud

Présentation des livres du "domaine français" pour la Rentrée 2018

 

ActesSud_rentrée2018-domaineFrancais ActesSud_rentrée2018-domaineFrancais [1.082 Kb]

juin 2018 - LA PREMIÈRE RÉSIDENCE PARTAGÉE S’ACHÈVE A LAGRASSE

 

Communiqué de La Maison du Banquet et des Générations

L’idée était simple, et très nouvelle. Jusque là, la Maison du Banquet et des générations accueillait chaque année un ou deux écrivains en résidence. Cela voulait dire qu’il venait, deux jours par-ci, trois par là, pour animer des ateliers, ou rencontrer des lecteurs. Pas d’engagement d’écriture. 

Reprenant une des ambitions majeures du Banquet d’été, faire se rencontrer, dialoguer et échanger, dans un lieu, des créateurs et chercheurs de disciplines variées dans lesquelles ils se sentent parfois isolés, nous avons imaginé une nouvelle manière de résidences : un appel à candidatures est lancé deux fois par an autour d’un thème (La Frontière au printemps, En ruines à l’automne), et un jury sélectionne trois dossiers parmi les reçus (49 au printemps pour le premier appel, 116 pour l’automne prochain). Trois dossiers différents, mais dont le jury pense qu’ils sont susceptibles de résonner ensemble. 

Le jury est composé du philosophe Paul Audi, de l’anthropologue Domenge Blanc, des éditeurs Colette Olive (Verdier) et Benoît Rivero (Actes Sud), de Cécile Jodlowski-Perra, Directrice d’Occitanie Livre et Lecture, de Jacques Comets, monteur de cinéma et responsable des études de montage à la Fémis, Nicolas Conéjéro, chef du service Culture du Conseil Départemental de l’Aude, et Jean-Michel Mariou, journaliste. Le 15 janvier, il a sélectionné les trois premiers lauréats de ces nouvelles résidences partagées.  

Le thème proposé était La Frontière. Voici leur présentation et le résumé du projet sur lequel ils ont été retenus.  

14è assemblée ruralivre

 

Communiqué

Les 23 et 24 juin 2018, les éditions de "Petit Pavé" et  l'imprimerie "La Botellerie" organisent deux jours de rencontres avec lectures, causeries, musique, exposition et ...verre de l'amitié.

 

Ruralivre_23-24juin2018 Ruralivre_23-24juin2018 [158 Kb]

La Région Bretagne et le CNL s’outiennent le livre, la lecture et les librairies

 

Communiqué - Jeudi 7 juin 2018

Depuis 2014, le Centre National du Livre a noué des partenariats avec la majorité des Régions
françaises. En Bretagne, cet accord a pris une tonalité particulière à travers une volonté affirmée,de part et d’autre, de faire vivre le livre, de soutenir les librairies indépendantes, les résidencesd’auteurs et toute autre action s’ancrant dans les territoires ruraux. La convention renouvelée ce jour par Jean-Michel Le Boulanger, 1er Vice-président à la culture et à la démocratie régionale, et Vincent Monadé, Président du Centre National du Livre, accentue ces priorités, en s’appuyant sur un financement de 1,14 M€ sur 3 ans (2018-2020).

Bretagne : une appétence pour la lecture et les échanges avec les auteurs
Qu’est-ce qui distingue la Bretagne des autres régions françaises dans son rapport à la littérature ? Son appétit de lecture, sans nul doute, dont peuvent témoigner les auteurs, les maisons d’édition, les festivals et salons du livre, mais aussi et surtout les quelque 150 librairies indépendantes encore présentes sur l’ensemble du territoire. Qu’ils soient installés en ville, sur le littoral ou en centre-Bretagne, ce sont eux, les libraires, qui côtoient de très près les lecteurs, mais aussi les écrivains qu’ils invitent chez eux, tout au long de l’année. Indéniablement, tous jouent un rôle culturel indéniable auprès des habitants.

Autre spécificité de la Bretagne : ses nombreux cafés-librairies, pour la plupart installés en milieu rural. Originalité supplémentaire, 17 de ces commerces mixtes se sont regroupés au sein d’une fédération, Calibreizh, qui constitue, à ce jour, le seul réseau régional de libraires existant en Bretagne. C’est entre les murs de l’une de ces 17 maisons, La Dame Blanche, à Port-Louis, que la Région et le CNL ont renouvelé leur accord qui porte sur un montant global de 380 000 € par an. Celui-ci met l’accent sur trois points principaux :
- la structuration de réseaux professionnels, à l’image de Calibreizh, qui peuvent aider les libraires à se professionnaliser, entre projet culturel et modèle commercial viable ;
- les résidences d’auteurs, de plus en plus nombreuses sur le territoire, la Bretagne suscitant chez les écrivains, de puissantes envies d’écrire

- les projets de commerces mixtes autour du livre, parfois seuls susceptiblesde maintenir une présence culturelle en zone rurale. Il pourra s’agir de créations, reprises ou diversification d’activité....  

 

Recherche et création littéraire en France et à l'étranger ...

 

Titre complet : Recherche et création littéraire en France et à l'étranger - Quelles perspectives de dialogue international ?

Une conférence les 13 et 14 décembre 2018 à l'Université de Cergy (France)

Appel à contribution avant la 5 juin 2018

L’objectif de ces rencontres est d’identifier les caractéristiques de cursus diplômants en création littéraire dans différents pays et différents cadres institutionnels (universités, écoles d’arts, instituts de formation) et de rassembler les questions qui se posent aux chercheurs quand ils envisagent une alliance concertée entre la recherche et la création (notamment en France, au Canada, aux États-Unis, en Angleterre, en Allemagne, en Suisse).

Le développement de cursus de troisième cycle en écriture créative à travers le monde sollicite en particulier une approche analytique des processus de création sous-tendant l’invention et l’enseignement de l’écriture créative. Ce colloque s’adresse donc à des chercheurs, des doctorants en création, des universitaires et des écrivains/enseignants souhaitant témoigner de la manière dont ils encadrent ou expérimentent les projets de thèse, conçoivent l’enseignement dans les cycles diplômants et plus largement tissent des liens entre recherche et création. Sollicite-t-on une conscientisation du processus de création ? Celle-ci est-elle possible, voire souhaitable ? Quelle place occupent les questions d’esthétique et encore d’ethos de l’écrivain dans l’accompagnement des projets ?  Ce que Valéry appelait « poïétique », comme « étude des conduites créatrices » trouve t-il des correspondances dans le « creative writing research » et la recherche universitaire menée par les écrivains ou artistes enseignant dans ces cursus ?  ...

La Catalogne. Un pays littéraire.

 

Communiqué de presse de la Maison du Banquet et des Générations - mai 2018

Les 11, 12 et 13 mai dernier a eu lieu à Lagrasse le « Banquet de printemps » de la Maison du Banquet et des Générations. Son thème : « La Catalogne, un pays littéraire » pouvait laisser craindre soit que le « pays » et la situation de crise qu’il vit actuellement prenne le dessus sur la littérature soit que l’insistance sur cette dernière laisse de côté l’actualité politique qui nous interroge tous. Bien au contraire, cette rencontre entre auteurs, éditeurs, chercheurs et un public avide d’en savoir plus a montré combien en partant de la langue, la culture et la création littéraire il était possible de créer la distance qui permet de penser le présent. Et aussi d’appréhender ce pays littéraire dans la longue duréecomme l’a fait Dominique Blanc dans sa conférence introductive....

 

CatalognePaysLitteraire_communiqueMai2018 CatalognePaysLitteraire_communiqueMai2018 [296 Kb]

Les Filles de Mai continuent leur tournée

 

Communication de l'APA

Les présentations publiques de la réédition de Filles de Mai, 68, Mon mai à moi, mémoires de femmes, continuent.

Ainsi
Le mercredi 2 mai à 18 heures, librairie La Machine à lire, Bordeaux : dialogue avec Monique Bauer ;
Le vendredi 4 mai à 18h30, médiathèque de Cestas (Gironde), avec Monique Bauer ;
Le vendredi 18 mai à 17 heures, librairie l’Escapade, Oloron Sainte-Marie, avec Chantal Cambronne ;
Le samedi 19 mai à 17 heures, librairie La Parenthèse, Les Sables d’Olonne : présentation par Line Roux.
Le vendredi 25 mai à 18 heures, médiathèque Jacques Demy, Nantes, avec Marion Page ;
Le samedi 26 mai à 17 heures, Hôtel Arc-en-Ciel, Les Sables d’Olonne avec Line Roux.

Le 29 mai aura lieu une présentation à Paris à la Mairie du 5eme arrondissement sur laquelle nous reviendrons mais que l’on peut voir annoncée d’ores et déjà sur le site de la revue du Quartier latin.
Le 30 mai à 20h30, Café de la Mairie, place Saint-Sulpice à Paris, sera présentée une lecture d’extraits.

Des présentations en milieu scolaire auront également lieu, notamment au lycée français d’Antananarivo à Madagescar et au lycée Hoche à Versailles.

"Filles de mai - 68 Mon mai à moi - Mémoires de femmes"

 

L'APA communique :

Présentation du livre "Filles de mai - 68 Mon mai à moi - Mémoires de femmes"

- à Bordeaux, Librairie La Machine à Lire, le 2 mai à 18 h [site de la librairie]
- aux Sables d'Olonne, Librairie La Parenthèse, le 6 mai à 11 h [site de la librairie]
- à Oloron Sainte Marie, Librairie L'Escapade, date à préciser (mai) [site de la librairie]

L'APA sur France Culture

 

France Culture évoquera l'APA dans une émission de « La Série Documentaire » de Perrine Kervran.
Cette émission a pour but de documenter toutes les expériences de la vie, des cultures et des savoirs. Chaque semaine, un grand thème est traité en quatre épisodes, autonomes et complémentaires.
Diffusion prévue jeudi 18 janvier 2018 à 17 h.

Avec Philippe Lejeune, Véronique Leroux-Hugon, Elizabeth Legros Chapuis, Christine Coutard.

Les principales manifestations 2018 de l'APA]

Dans quelles vignes on vit !

 

Un livre en souscription (à paraître en décembre 2017)

Présentation du livre :

Un livre de photographies de Fred Merieau et textes de Catherine Malard.

Lequel du photographe ou du poète jubile le plus à voir ce qui se répète, ce qui  varie à l’infini des coteaux et des coulées de l’Anjou ?

Nous avons pris les vignes en filature, guettant les caprices des saisons, épiant les gestes du vigneron qui la façonnent jusque dans le verre. Sur notre route, nous avons rencontré des hommes et des femmes qui, dans la patience des jours, savent durer, témoignant du bienfait de s’inscrire dans un temps long, ce temps dont notre époque affolée ne connaît plus le goût.

Catherine Malard écrit des romans et des nouvelles. Elle anime des ateliers d’écriture et des rencontres littéraires en librairie.

Parutions aux Editions du Petit Pavé :

A paraître, Made in India, (roman) mai 2018

Tanguer (roman) 2016

Plus lourd que l’air (roman) 2013

Les Délaissés (nouvelles) 2011

L’Insolence du rouge (roman) 2010

Fred Merieau, photographe, privilégie la prise de vue rapprochée et compose principalement autour de sujets traitant de la matière. Il expose régulièrement les tirages réalisés par voie numérique dans son atelier angevin.

Adresse du site : http://fredm.photodeck.com

Le livre sera présenté à :

  • La Sadel, Angers en février 2018,
  • La Godeline, Angers en mars 2018,
  • Hyper-U, Mûrs-Erigné, (dates à préciser),
  • Médiathèque Toussaint, Angers,
  • L’Abbaye de Fontevrault (cloître St Lazare), en mars 2018,
  • Le Festival Terres à vins, Terres à vignes de Savennières en septembre 2018,
  • La Galerie de l’Aubance, Brissac, (dates à préciser),
  • Médiathèque La Bulle, Mazé en novembre 2018

 

DansQuelleVignesOnVit_souscription DansQuelleVignesOnVit_souscription [353 Kb]

Rencontre avec Jean-Marie Blas de Roblès

 

Communiqué

La librairie CONTACT d'Angers organise une rencontre avec cet écrivain le 21 septembre 2017 à 19h00 (3 Rue Lenepveu, 49100 Angers).

Jean-Marie Blas de Roblès y dédicacera également son dernier livre "Dans l'épaisseur de la chair".

 

Robles_Contact21sept2017 Robles_Contact21sept2017 [88 Kb]

Le Banquet du Livre - été 2017 : Penser, rêver, agir

 

Communiqué

Du 4 au 12 août 2017, le Banquet du Livre d'été 2017, penser rêver agir s'est remarquablement déroulé "de bout en bout", "de A à Z", "sur tout la ligne"... "entre les lignes"... "avec et entre tous" !

Nous vous adressons maintenant, avec grand plaisir, le communiqué et la revue de presse, quelques photos aussi.

Bien sûr, le programme d'activités de La Maison du Banquet et l'été continuent...

- la Librairie et le Café littéraire vous accueillent tous les jours jusqu'au 17 septembre,

- retrouvez le journal de La Maison du Banquet sur www.corbieres-matin.fr,

- découvrez le calendrier à venir sur www.lamaisondubanquet.fr

 

Com_Presse_banquet2017 Com_Presse_banquet2017 [5.264 Kb]

« Un jour dans l’année » : un WritingDay, le 27 septembre 2017

 

Communiqué

Le mercredi 27 septembre 2017, à Fribourg, chacun pourra se retrouver face à la page blanche ou à l’écran d’ordinateur pour écrire son vécu de l’année en cours et venir raconter un peu de son histoire.  L’Association Histoires d’ici, pour la collecte et la mise en valeur de la mémoire fribourgeoise, propose, pour ses 10 ans d’existence, une démarche inédite dans le canton: un WritingDay.

Chaque année, le 16 juin, Dublin se métamorphose en un immense laboratoire littéraire: c’est le «Bloomsday». En hommage à James Joyce, la ville, les musées, les bistrots se transforment en espaces de lectures des textes de cet auteur. Histoires d’ici veut créer à Fribourg un WritingDay, un jour d’écriture de soi: "Un jour dans l’année"

Le choix de la date correspond à un appel de l’écrivain russe Maxime Gorki. Son but était de constituer par l’intelligence et le talent collectif le «portrait de la planète» en documentant les impressions d’une journée de vie du monde. Il choisit arbitrairement la date du 27 septembre.

L’idée a été reprise par l’auteure allemande Christa Wolf en 1960. Elle a tenu son journal le 27 septembre de chaque année, de 1960 jusqu’à sa mort en 2011.

Dans Mon nouveau siècle, Un jour dans l’année 2001-2011 traduit en français, elle écrivait : «C’est contre cette irrémédiable perte de l’existence que je voulais écrire : au moins un jour chaque année devait fournir un pilier fiable à la mémoire, jour décrit sans intentions littéraires, de manière pure et authentique, c’est-à-dire : totalement laissé au hasard.» (Christa Wolf, op. cit., 2014, trad. française, p.8) ...

 

Contact : Catherine Schmutz-Brun, Présidente - Simplon1 – 1700 Fribourg - Catherine.schmutz@unifr.ch - 026 475 34 70 - 077 409 90 55

 

CommuniqueDePresse_Writingday-27sep2017 CommuniqueDePresse_Writingday-27sep2017 [624 Kb]

collectons la parole de celles et ceux qui l'ont fait !

 

Un appel de MEDIAPART et des Editions de L'ATELIER

Et si on donnait enfin la parole à celles et ceux qui ont fait et vécu mai-juin 68 ? Les Éditions de l'Atelier et Mediapart lancent un appel à témoignages.

Vous étiez apprenti-e, fonctionnaire, étudiant-e, ouvrier-ère, employé-e, artisan-e, lycéen-ne ou paysan-ne, ou même enfant ? Mobilisez votre mémoire pour rappeler ce que furent ces journées et ces moments dans les usines, les bureaux, les villages, ou simplement dans vos familles. Envoyez-nous vos témoignages, peut-être même aussi une copie, un scan de ces photos noir et blanc gardées dans un carton, d'un vieux tract, d’une feuille de paye amputée à cause des grèves, d’un journal intime, de dessins ou de notes personnelles. Vous avez jusqu’au 15 septembre 2017.

Votre récit peut être un texte racontant ce que vous avez fait pendant les événements, décrivant vos impressions d’alors, ou mettant le souvenir en perspective, montrant comment 68 a eu un effet sur votre vie. Ou, beaucoup plus simplement encore, une scène qui vous a frappé-e, un fait a priori anodin mais qui vous a paru significatif, les petits événements auxquels vous avez assisté ou participé, un moment d'émotion ou de bonheur, une prise de bec en famille, une rencontre marquante, etc. (en indiquant brièvement qui vous étiez et ce que vous faisiez à l’époque).

Quels que soient leur forme, leur taille, leur style ou leur contenu, tous les éclats de mémoire qui peuvent reconstituer la mosaïque de ces deux mois extraordinaires sont les bienvenus. Et que personne ne s’interdise d'en apporter au prétexte qu’il ne « sait pas écrire » ou qu’il n’a « pas fait grand-chose ». C'est justement d'avoir été ensevelie sous le flot de parole de ceux qui se croient importants que la mémoire de Mai s'est brouillée. Nous voulons au contraire retrouver la parole des innombrables soixante-huitards plus ou moins actifs sans qui l’événement n’aurait pas eu lieu – la vôtre.

Élargissez le cercle ! Soit en relayant cet appel à témoignage, soit en faisant parler vos proches. Vous avez, dans votre famille, dans vos relations, parmi vos voisins, au bureau, un aîné ou une aînée qui a pris part à une occupation d’usine, à un piquet de grève, à une manifestation, à une échauffourée, ou qui tout simplement vous a raconté comment ces semaines l’ont marqué, et même – mais si ! – un proche ou une relation que le mot « Mai 68 » suffit à rendre grognon avec le souvenir d'un chiffre d'affaires perdu, d'une rencontre houleuse avec des manifestants : cela nous intéresse aussi.

Toutes les formes de témoignages – écrite, audio ou vidéo – sont les bienvenues.

Vous l’avez compris : nous n’exigeons pas forcément des témoignages « bien écrits », nous souhaitons plutôt des souvenirs bruts, authentiques, brefs ou longs, accompagnés ou non de photos, de tracts, etc. Des souvenirs qui fassent remonter de tous les endroits (campagnes, villes moyennes, grandes villes), de tous les milieux sociaux, de toutes les générations, la parole de celles et ceux – vous – à qui l’occasion d’en parler n’a jamais été donnée, ou trop rarement.

Un livre est envisagé aux Éditions de l’Atelier en 2018. Il ne pourra pas, bien entendu, reprendre tous les témoignages, mais il essaiera de montrer la grande diversité des vécus de 68, et la grande diversité de celles et ceux qui l’ont fait.

Si vous le souhaitez, merci de nous laisser vos coordonnées de manière à pouvoir vous contacter si besoin. Merci aussi de nous indiquer si vous souhaitez être nommé ou anonymisé.

Envoyez vos contributions à l’adresse mail suivante mai68parceuxquilontfait@editionsatelier.com  ou Les Éditions de l’Atelier
"PROJET MAI 68" 51-55, rue Hoche - 94200 Ivry-sur-Seine